Fermer

Suspendre ses études pour mieux les préparer

Par Agathe Perrier, le 5 juillet 2022

Journaliste

Dina et Noor, deux des 16 étudiants de la première promotion d'Evocae © Agathe Perrier

Pas facile de choisir son orientation quand on a 18 ans. Cette étape pourtant incontournable au sortir du lycée se solde par beaucoup de déception, de désillusion, de réorientation. L’association Evocae propose donc aux jeunes un peu perdus de prendre une année de césure afin de construire un projet professionnel qui leur correspond vraiment. Qui leur permet aussi d’améliorer leurs connaissances, leurs compétences, de gagner en confiance. Quel bilan pour la première promotion et quels enseignements en tirer ?

 

Un bachelier sur deux échoue lors de sa première année d’études à l’université. S’il est difficile de faire une généralité sur le sujet (bonus), ce chiffre reste colossal. « Ils butent contre la dure réalité de la vie étudiante : être autonome, devoir changer de façon de travailler, un niveau scolaire parfois insuffisant… Notre idée est d’accompagner ces jeunes, qu’ils viennent de lycées généraux, technologiques ou professionnels, et qui ont un projet d’étude supérieure dans n’importe quel domaine », explique François-Xavier Huard, directeur d’Evocae.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?