Fermer

Foresta, parc nouvelle génération, à explorer et à consommer

Par Marie Le Marois, le 28 février 2019

Journaliste

Ce vaste terrain dit de la ‘’Coulée verte’’ passe inaperçu, coincé entre l’autoroute et le centre commercial Grand Littoral. On le remarque davantage depuis que Marseille s’y affiche en lettres hollywoodiennes. Il a fallu presque quatre ans à l’association Yes We Camp et ses acolytes (1) pour faire émerger ce parc baptisé Foresta. Et ça y est, « c’est pour de vrai ! », exulte Léa Ortelli, coordinatrice du projet, la trentaine pétillante. Toute l’équipe s’y installe (enfin) dès lundi de façon permanente, avec un programme de folie. 

 

Foresta : un parc d’un nouveau genre 6
@ywc

Marie de Ménibus – Quelle est l’origine du projet ?

Léa Ortelli – « Ce terrain de 16 hectares argileux est en friche depuis de nombreuses années, avec de nombreux usages : balades, cueillette, sport et motocross. C’est un des plus beaux sites de Marseille, avec une vue incroyable et une histoire riche. Grâce à notre expérience à L’Estaque pour Marseille Capitale Culturelle 2013, son propriétaire, la société Résiliance, nous a proposé de l’investir jusqu’en 2026 ».

 

MM – L’idée ?

LO – « Créer un lieu naturel pour valoriser les ressources et les dynamiques locales. Un parc d’un nouveau genre, à la fois lieu de vie, de pratiques culturelles et sportives, d’activités pédagogiques et productives. Ce sera aussi un lieu de mémoire. Longtemps, on y a cultivé la vigne et prélevé la matière première pour des ateliers de poterie. Au 19e siècle, la colline a renoncé peu à peu à ses activités agricoles et artisanales pour alimenter les tuileries du bassin de Séon et accueillir des quartiers industrieux et populaires. Le château du Marquis de Foresta surplombait la colline jusqu’à ce que les batteries allemandes du Frioul le bombardent en 1944. L’exploitation de la carrière a alors cessé et la pinède bastidaire, où les familles du quartier venaient pique-niquer le dimanche, est devenue un terrain d’aventures entre les ruines ».

 

Foresta : un parc d’un nouveau genre 5
@ywc

MM- Le processus a été long : trois ans ! Pourquoi ?

LO – « Nous avons d’abord exploré le parc en rencontrant les promeneurs, les motards, les cueilleurs, quelques habitants et certains acteurs locaux. Nous avons ensuite organisé de nombreux activités, ateliers, balades – fabrication de tuiles avec une école de quartier, rencontres entre les ânes et les enfants des centres sociaux, balades jardinage et plantes comestibles, week-end campement. Ces évènements nous ont permis de comprendre l’histoire et les usages du site, découvrir toutes ses richesses, tresser la canne de Provence, cuisiner les végétaux sauvages et discuter des possibles. C’était très important de prendre ce temps pour que chaque acteur de Foresta puisse se (ré)approprier l’endroit, s’y sentir à l’aise pour développer des activités et des évènements, et les ancrer au coeur des réalités du territoire ».

 

MM- Quel projet a émergé de ces réflexions ?

LO – « Un projet autour des questions d’environnement, de paysage, de sport, d’hospitalité et d’économie locale. La création d’un lieu ouvert qui s’intègre au paysage, innovant en matière d’éco-construction (du réemploi aux techniques artisanales) et pouvant répondre à certains besoins du territoire. Un espace pour accueillir des activités variées, une cuisine… et pourquoi pas un workshop d’une école d’architecture ou une réunion du CIQ ? Nous envisageons également l’accompagnement de porteurs de projets dans les domaines du plein air : parcours sportif, camping, écologie du vivant (peinture végétale, bio-luminiscence…) Enfin, nous préparons une programmation culturelle variée ».

 

MM – Les habitants du quartier ne vous ont pas attendus pour profiter de Foresta, que leur apportez vous ? 

Foresta : un parc d’un nouveau genre
@ywc

LO – « Nous souhaitons faciliter les usages publiques avec des chemins plus praticables, des lieux de rassemblement, des espaces mieux préservés, des vestiaires, des sanitaires, des endroits ombragés quand il fait chaudMais aussi une meilleure accessibilité du parc avec la création d’accès et de chemins. Une de nos réflexions portait en effet sur une meilleure connexion entre les huit quartiers qui sont prioritaires, avec des problématiques différentes et des richesses incroyables ».

 

MM – Comment ne pas tomber dans la gentrification du parc, terme très en vogue en ce moment ?

LO – « Ce projet est né avec les habitants et les acteurs locaux. On a pris le temps de les questionner, de faire des activités avec eux, de les inviter à s’impliquer et de dessiner ensemble les grandes lignes de Foresta. Nous n’avons pas débarqué avec nos idées préconçues et un concept tout fait ».

 

Qu’y a t-il de nouveau cette année ?

LO – « D’abord une maison : les deux grands Algecos arrivés en janvier à Foresta sont la première étape de notre installation douce sur le site, pour y travailler au quotidien et organiser peu à peu les activités et les usages à venir. Plusieurs chantiers seront organisés pour rendre ces espaces plus beaux et plus accueillants, grâce à différentes techniques d’aménagement : réemploi de matériaux (en partenariat avec R-aedificare) et artisanat (terre, terre/paille). Ces expérimentations nous serviront ensuite pour le Hameau, notre futur lieu de rassemblement, de rencontres et de travail. D’ici là, nous continuerons à nous laisser guider par les arbres, à découvrir, observer les végétaux et à cuisiner fenouil, blette, roquette, acacias avec les enfants pour alimenter l’Épicerie Sauvage de Foresta ».

(1) la coopérative Hôtel du Nord, le Bureau des Guides du GR2013 et le Collectif Safi– accompagnés par de nombreuses associations locales comme La Baguette Magique, La Gare Franche…)

 

Bonus

  • Besoins : des bras (et des sous) pour aménager Foresta !
  • Les chantiers ouverts : Du 5 au 8 mars, Foresta organise des chantiers participatifs (apprendre les techniques de construction terre-paille, fabriquer un escalier pour mieux circuler et réfléchir à des panneaux pour mieux se repérer). Si vous voulez participer et vous inscrire aux chantiers, écrivez à benevoles@parcforesta.org. Ils vous invitent à déjeuner !
  • Les explorations botaniques (1 fois par mois) : Débutées en 2016, les explorations sont des balades qui invitent à faire ensemble l’inventaire de la flore de Foresta. Une fois par mois, accompagné de Virginie Lombard de l’association Espigaou, découvrez la flore. Participiez à une meilleure connaissance des écosystèmes de Foresta. Prochaines dates : 2 mars, 30 mars, 24 avril, 18 mai et 19 juin. RDV à 14h bd d’Hanoi. Inscrivez-vous sur Jardiner la Colline
  • Arrivée des bateaux: le 6 mars, cinq voiliers arrivent à Foresta… Venez et restez pique niquer ! La team sardine est le premier porteur de projet du parc Foresta : elle va expérimenter dans les prochains mois une auberge de plein air, en rénovant des voiliers qui ne peuvent plus naviguer. Rdv à 11h sous les lettres de Marseille pour prendre le café, regarder l’arrivée des nouveaux voiliers et rencontrer la team sardine. Puis repas tous ensemble.
  • Conversation marchée (1 par trimestre) Les Conversations marchées, portées par Bureau des Guides du GR2013 et le Collectif SAFI, invitent des scientifiques, écologues, botanistes, naturalistes… à éclairer notre regard. Elles nous donnent à voir et à comprendre ce qui constitue nos paysages de proximité, les enjeux qui les traversent et en quoi ils participent d’un écosystème. Pour cette deuxième Conversation marchée le 13 mars, Patrick Bayle, naturaliste et responsable du pôle Biodiversité à Marseille, nous propose de découvrir les oiseaux qui nichent ou traversent le parc de Foresta. Il nous invite à observer les éléments qui conditionnent la venue de cette avi-faune, les facteurs limitant ou favorisant leur développement et à suivre les indices qui nous laissent deviner leurs présences sur le terrain.
  • Fête du printemps à Foresta ! le 23-24 mars, on pique-nique, on fabrique (des escaliers, des instruments de musique, de la signalétique), on se promène et on fait des grands jeux. Et peut-être même qu’il y aura les ânes de Mont’ânes.

Programme détaillé sur le site parcforesta.org

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?