Fermer

Frip’Insertion lance Regain, sa ligne upcyclée

Par Nathania Cahen, le 15 décembre 2021

Journaliste

[bref] C’est l’histoire d’une belle rencontre : celle de la styliste Monia Sbouaï avec la directrice de l’association marseillaise Frip’Insertion, Céline Le Stang. Des planètes qui s’alignent pour donner Regain, une petite marque toute neuve.

 

Frip’Insertion est un chantier d’insertion lié au mouvement Emmaüs, créé dans le but de donner un avenir professionnel à des personnes exclues du marché du travail. Depuis 1999, dans les ateliers de l’association, on récupère des textiles de seconde main. Puis on les trie, on les revalorise et on les vend. Mais, jusqu’alors, seules les plus belles pièces étaient vendues ou pouvaient prétendre trouver acquéreur. Chaque année, une cinquantaine de salariés en insertion bénéficient de ce programme.

Monia Sbouaï est une styliste qui a quitté Paris pour Marseille en septembre 2020. En réponse à la consommation débridée de vêtements, elle crée en 2016 sa ligne upcyclée : Super Marché. De petites collections fabriquées à partir de vêtements existants, chinés dans les vestiaires d’Emmaüs ou de la Croix-Rouge, dans les ressourceries et vide-greniers.

Ces deux mondes étaient faits pour se rencontrer ! Surtout, cela ajoute une nouvelle activité au modèle Frip’insertion : l’apprentissage de la couture, qui pourra être enseignée à une poignée de futurs couturiers et couturières.

 

La couture pour embellir les vêtements les moins glamour

Le principe de la collection Regain ? Valoriser, transformer les habits qui ne peuvent être vendus en l’état pour en faire de nouveaux.  « Beaucoup de vêtements existent déjà. Et beaucoup de personnes savent coudre mais sont éloignées de l’emploi. Pourquoi ne pas moderniser les premiers en recourant aux seconds ? », questionne Monia Sbouaï. Alors, à sa belle manière, elle taille, assortit, unit rayures et imprimés dans des créations inédites.

La collection Regain sera accessible en 2022, sur un site de vente en ligne encore en construction. Quelques exemples de prix : vêtements femme ou homme, 60 euros. Plaid, 50 euros. Housse de coussin, 20 euros… On les suit d’ores et déjà sur leur compte Instagram.

D’ici là, si vous êtes impatients, vous pouvez avoir dès ce week-end un aperçu des premières séries dans la boutique Frip’Insertion des Terrasses du Port (9, quai du Lazaret, Marseille 2e, au 1er étage entre Célio et Normal). Et d’ici quelques mois, on en reparle, depuis l’atelier de couture. ♦

 

 

 

 

 

 

 

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?