Fermer

Mélodie, assistante d’éducation, a fait changer la loi !

Par Virginie Menvielle, le 10 octobre 2022

Le sénateur de l'Aisne Pierre-Jean Verzelen et Mélodie ©Virginie Menvielle - La Thiérache

Mélodie, assistante d’éducation dans une ville de 4000 habitants, à Guise dans l’Aisne, s’est battue pendant deux ans pour que son métier soit reconnu en tant que tel. Son combat a payé. Depuis la publication du décret paru le 9 août 2022, les assistants d’éducation peuvent enfin être titularisés. 

 

«Est-ce qu’on demande à une coiffeuse de changer de métier au bout de six ans ? », lâche avec colère Mélodie, en mai 2021. Cette assistante d’éducation (AED – lire bonus) dans un collège de Guise, dans l’Aisne (02), a la rage au ventre car elle vient d’apprendre qu’elle devra quitter l’établissement qu’elle aime tant le 23 mai 2022. Pourtant, la direction l’assure, Mélodie fait bien son travail, mais elle ne peut pas aller contre la loi. La loi dont on parle, c’est celle du 30 avril 2003 qui régit l’emploi des assistants d’éducation. Elle stipule « qu’on est employé en CDD (contrat à durée déterminé) d’un an, renouvelable six fois maximum », tonne Mélodie.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?