Fermer

Du Kerala à Mama Spice : itinéraire d’une jeune femme déterminée

Par Marie Le Marois, le 1 juillet 2022

Journaliste

Devaky Sivadasan

Devaky Sivadasan a fui son Inde natale, avec son fils de trois ans sous le bras et une valise remplie d’épices. Vingt-et-un ans plus tard, elle est à la tête de Mama Spice. Son restaurant fait le pont entre ses cultures keralaise et provençale. Entre sa mère et la femme qui l’a prise sous son aile à son arrivée à Marseille, Christiane.

 

Mama Spice est une adresse hybride, entre table d’hôtes et boudoir. Pas de cuisine mais un immense comptoir épuré qui sépare les fourneaux des grandes tables en bois clair. L’arrière-salle, murs blancs et divans capitonnés, met en valeur, telle une parfumerie, 18 flacons d’épices différentes.

Ces bijoux parfumés, qui glorifient chaque plat, sont les stars de l’endroit. Ceux par qui tout a commencé en 2016. Ils sont un mélange d’épices indiennes et d’aromates provençaux. L’alliance entre le pays de son enfance et celui de son adoption.

 

Son arrivée à Marseille

Mama Spice
Devaky à son arrivée en France, avec son fils Yash

Devaky a débarqué du Kerala – région du sud-ouest de l’Inde – à Marseille, en 2001. Seule avec son fils de 3 ans, Yash, une cocotte-minute et une valise d’épices. La jeune femme a fui le mariage que sa famille avait arrangé pour elle – « en pensant bien faire », a-t-elle à cœur de préciser. Elle est la première de sa famille à divorcer, « personne ne divorçait à l’époque ».

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?