Fermer

Massoumeh Raouf : le prix de la liberté

Par Raphaëlle Duchemin, le 19 avril 2022

Journaliste

« La seule chose qui me donnait de la force, c’était les victimes. Je ne pouvais pas seulement penser à moi ou à mon bonheur à ma vie et à ma famille. » © Cindy Suchareau

Elle a passé huit mois derrière les barreaux puis deux ans en clandestinité. Massoumeh Raouf a réussi à fuir le régime des mollahs. Réfugiée en France aujourd’hui, elle partage son histoire dans un livre paru aux éditions Balland : « Évasion de la prison d’Iran »*. Un message d’alerte, car dit-elle, « les mêmes ont repris le pouvoir aujourd’hui. »

 

Le 13 septembre , cela fera 41 ans que Massoumeh a été arrêtée par ceux qu’elle nomme « les sbires criminels de Khomenei ». Mais l’écrivaine se souvient encore du moindre détail. Ce jour-là, la jeune femme qui militait aux cotés de L’OMPI, -les Moujahidines du Peuple d’Iran- avait rendu visite à la famille d’une de ses amies, Sousan, 19 ans, torturée, violée puis finalement exécutée par les soldats du régime.

Massoumeh Raouf : le prix de la liberté 1À l’époque, Massoumeh avait la lourde tâche de collecter les témoignages des proches, d’amasser les documents et de récupérer des photos pour que les morts ne tombent pas dans l’oubli. Un travail qui n’a duré que deux ou trois mois, mais ces visages et ces noms la hantent encore aujourd’hui. C’est en sortant de l’un de ces rendez-vous que Massoumeh a eu le sentiment que quelque chose d’inhabituel se jouait.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?