Fermer

Phocéo, le fonds de dotation qui dorlote les hôpitaux marseillais

Par Nathania Cahen, le 11 janvier 2022

Journaliste

Parmi les projets financés, des casques à réalité virtuelle pour réduire le stress et la douleur@AP-HM

En 2020, au cœur du premier confinement, l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille a reçu de nombreux témoignages de solidarité et de nombreuses propositions de don. Le fonds de dotation Phocéo est né dans la foulée, afin d’encadrer un élan de générosité qui ne s’est pas tari depuis. Mais l’exemple de Marseille n’est pas isolé, les hôpitaux de Paris par exemple disposent eux aussi d’un outil similaire.

Je rencontre le Pr Argenson à l’hôpital Sainte-Marguerite, dans les quartiers sud de Marseille. Porte-parole du conseil d’administration de Phocéo, il se réjouit du bon fonctionnement et des bénéfices dont ont profité de nombreux services des hôpitaux marseillais depuis le printemps 2020.

Surtout il se rappelle la surprise du personnel hospitalier quand, durant le premier confinement, les dons ont commencé à affluer.

 

Pizzas, plats cuisinés, masques et gel

Phocéo, le fonds de dotation qui dorlote les hôpitaux marseillais 2
Le Pr Jean-Noël Argenson, représentant du conseil administratif de Phocéo @DR

« Des pizzaïolos nous livraient des pizzas. Le traiteur Marrou et d’autres encore nous faisaient parvenir des plats, des boulangers des croissants », raconte le chirurgien orthopédique. La volonté de réconforter les équipes soignantes s’est doublée d’une saine préoccupation pour leurs conditions de travail, et surtout leur équipement. « Il y avait en début de pandémie un besoin criant de matériel pour la prise en charge spécifique de patients présentant des troubles de la sphère respiratoire, rappelle le praticien. Un manque de combinaisons, de masques, de visières, de blouses, de gel hydro alcoolique… »

Le transporteur maritime CMA-CGM a alors livré pour 250 000 euros de matériel – 15 000 combinaisons et 30 000 masques. Le fabricant de parfums Corania a interrompu son activité habituelle pour se lancer dans la fabrication de gel hydroalcoolique. Et a reversé 10% de ses ventes à l’AP-HM, soit 100 000 euros. À Martigues, le chimiste Ineos s’est aussi, pour un temps, reconverti dans le gel hydroalcoolique et a légué 25 000 flacons à l’AP-HM.

 

Jul, Puma, l’OM

Phocéo, le fonds de dotation qui dorlote les hôpitaux marseillais 4
19 fauteuils massants pour les soignants, installés dans les services de réanimation et d’urgences @AP-HM

L’OM mais aussi Puma ont fait des dons d’argent et de tee-shirts. Et jusqu’au célèbre rappeur JUL qui a remis une enveloppe et appelé sa communauté des réseaux sociaux à lui emboîter le pas. La création du fonds s’est ainsi imposée.

Le bilan depuis la création de Phocéo se monte à un million d’euros et 50 projets accompagnés grâce à 25 entreprises et 1500 particuliers donateurs (souvent d’anciens patients ou leur famille). Il faut savoir que, par nature, un fonds de dotation peut recevoir des aides et apports de différentes sortes. Financiers (66% des dons numéraires déductibles de l’impôt sur le revenu dans la limite de 20% du revenu imposable), en nature (don de matériel ou prestation de service), ou en compétences.

 

 

De l’aménagement au casque virtuel

Phocéo, le fonds de dotation qui dorlote les hôpitaux marseillais 3
Des vélos en décubitus dorsal pour les patients en réanimation @AP-HM

Le fonds Phocéo est administré par un conseil d’administration qui veille à la bonne utilisation des dons. Il s’appuie aussi sur un conseil scientifique qui l’accompagne dans le choix des actions et projets dotés – « car personne ne doit penser que Phocéo est un distributeur de billets ». « Le fonds apporte à tous – équipes médicales et paramédicales, parents, familles…- des éléments qui ne rentraient pas dans les cases classiques d’une administration d’hôpital », pointe le médecin. Avec trois affectations possibles.

C’est d’abord l’accueil et la prise en charge des patients et des familles. C’est ainsi que 100 000 euros contribuent à l’ouverture de la Maison des Femmes, en ce mois de janvier, à proximité de l’hôpital de la Conception (adresse provisoire). L’association Hope a elle bénéficié de 50 000 euros pour son projet d’embellissement des consultations pédiatriques. L’achat de neuf casques de réalité virtuelle (thérapeutique alternative de gestion du stress et de la douleur qui permet de réduire les antalgiques et morphiniques, d’éviter les anesthésies générales et donc d’écourter les séjours).

) pour un montant de 35 000 euros a été rendu possible par la générosité du mécène Axa, via Phocéo. Sans oublier la commande de cytomètres et de vélo en décubitus dorsal pour les patients en réanimation.

C’est ensuite l’accompagnement des équipes. Les équipes de réanimation et des urgences disposent désormais de fauteuils massants. 40 000 euros vont permettre la modernisation des chambres de garde des internes. Tandis qu’à l’hôpital Nord, c’est la crèche qui bénéficie de 5000 euros pour la réfection de son patio.

 

 

La recherche aussi

Enfin, il y a le soutien à la recherche et l’innovation. Une bourse a pu, dans ce cadre, être allouée au projet de recherche FORCE (FOR Covid Elimination). Il sera aussi possible de contribuer à des projets de jeunes chercheurs nécessitant un séjour à l’étranger. « Pourquoi ne pas imaginer aussi des entreprises qui parrainent tel chercheur ou tel sujet de recherche ? », propose encore le médecin.

Jean-Noël Argenson poursuit : « J’ai l’habitude de me déplacer à l’étranger dans le cadre professionnel. Cela m’a permis de constater le retard de la France en la matière. À New York, les levées de fonds rapportent chaque année plusieurs millions de dollars. Et à Rochester, dans le Minnesota, une aile de la Mayo Clinic porte le nom de l’entreprise qui l’a financée ».

Il faut désormais faire vivre et perdurer cette entreprise de solidarité. Espérer que la générosité va perdurer. « On a vu les Français applaudir les soignants à 20 heures lors du premier confinement. Mais pas pour les suivants, rappelle le Pr Argenson. Les trois années à venir serviront de test ! ». ♦

 

* Le FRAC Provence accompagne la rubrique société et vous offre la lecture de cet article *

 

Bonus

[pour les abonnés] – Le baromètre 2021 de la philanthropie – Les fonds de dotation –

  • Fonds de dotation. Il s’agit d’un organisme de mécénat, destiné à collecter des dons pour aider un autre organisme, à but non lucratif : Opération sans bénéfice financier, à réaliser une œuvre ou une mission d’intérêt général.

Toute œuvre utile à la collectivité à une période donnée est d’intérêt général. Il peut s’agir d’une œuvre à caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial ou culturel. L’organisme d’intérêt général peut aussi avoir pour objet la mise en valeur du patrimoine artistique, la défense de l’environnement naturel ou la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises.

Les dotations ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% du montant des dons dans la limite de 20% du revenu imposable.

Toutes les données pratiques sont accessibles en ligne sur le site Service-Public.fr.

 

  • Baromètre 2020 de la philanthropie. Lire le rapport annuel de la Fondation de France, réalisé par L’Observatoire de la Philanthropie. On apprend queEn 2020, le secteur des fondations a poursuivi sa progression à un rythme soutenu (+ 5%en un an) : le nombre de fondations et fonds de dotation en activité a progressé de 239. Au total, on compte 2700 fondations et près de 1950 fonds de dotation en activité.Les fondations, qui détenaient 29,5 milliards d’euros d’actifs en 2019, ont engagé 11,6 milliards pour l’intérêt général en 2019.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?