Fermer

Plouc Pride, le livre qui réhabilite la France rurale

Par Nathania Cahen, le 17 novembre 2022

Journaliste

« Une nécessaire transition - écologique, énergétique mais aussi anthropologique » ©image Pixabay

Chercheuse, maître de conférence à l’Institut de géographie et d’aménagement de l’université de Nantes, Valérie Jousseaume signe l’essai Plouc Pride*. Sous-titré « Un nouveau récit pour les campagnes », ce travail universitaire très documenté dresse l’état des lieux de la ruralité, son potentiel et son avenir souhaitable. Elle-même pur produit de la campagne (nantaise), rappelle que la plupart d’entre nous avons eu des ancêtres paysans il y a moins de trois ou quatre générations.

 

Marcelle – Plouc et pride, c’est étonnant cette association de mots que tout oppose…
Plouc Pride 1
Valérie Jousseaume, chercheuse et maître de conférence ©DR

Valérie Jousseaume –  Ce procédé s’appelle une « resignification subversive », on se saisit de l’insulte et on la transforme en bravade : « plouc et fier de l’être ! ». Mon livre est une invitation faite à tous de se réapproprier notre passé et de participer à l’invention du monde de demain de façon ancrée.

Le mot plouc, vient de Paris, il désignait les migrants venus de Bretagne, où beaucoup de noms de villages commencent par « plou ». Les Parisiens ont fait de ces ruraux « montés à la capitale » des ploucs, des bledards.

Quant à « pride », le terme fait référence à toutes les marches des fiertés qui se tiennent dans le monde, à l’instigation des minorités.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?