Fermer

Derrière l’étiquette « enfants de taulards », des victimes collatérales

Par Agathe Perrier, le 4 novembre 2022

Journaliste

Dans le podcast « Enfants de taulards », des enfants d'hier et d'aujourd'hui racontent comment on grandit avec un parent en prison © Photo d'illustration, Pixabay

La prison brise la vie des détenus, mais aussi celle de leurs proches, notamment les enfants. À la tristesse de la situation, et souvent l’incompréhension, s’ajoute le jugement des autres. Audrey Savournin, journaliste, donne la parole à ces « enfants de taulards » : son podcast en six épisodes raconte leur quotidien bousculé par l’irruption de la prison dans leur existence. Un statut qu’ils n’ont pas choisi et ne méritent pas.

 

Ils s’appellent Mila, Adel, Imane, Rania, Géraldine et Maxyme. Les trois premiers sont encore enfants quand les autres sont aujourd’hui adultes. Leur point commun ? L’un de leurs parents est ou a été incarcéré. Tous ont accepté de livrer leur vécu au micro d’Audrey Savournin, journaliste au quotidien La Provence. « En écoutant un documentaire sur le système carcéral, je me suis demandé comment les enfants vivaient cette situation. En me renseignant, j’ai découvert qu’il n’y a quasiment rien sur ce sujet : pas de statistiques, pas d’étude sociologique, pas de reportages ». Un vide désormais comblé par son podcast « Enfants de taulards ». Un véritable électrochoc, qui révèle à quel point cet univers est inadapté aux plus jeunes.

 

podcast-enfants-taulards-provence
Les six épisodes du podcast « Enfants de taulards » sont disponibles sur toutes les plateformes de podcast © Sébastien Bagnis

Témoignages et éclairages

Dès le premier épisode, les témoignages sont percutants. Avec ses mots de jeune ado, Rania raconte le choc vécu le jour de l’incarcération de son père, trois ans plus tôt. Et aussi le flou, l’incompréhension, pour elle qui n’avait alors que 10 ans. « C’était un matin, je me suis réveillée. Il y avait des dames qui étaient venues parler avec ma mère et qui ont dit que mon père était incarcéré. C’est comme ça que je l’ai su. Je savais pas trop ce que ça voulait dire au début ».

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?