Fermer

Pourquoi les vautours voltigent à nouveau au-dessus du Massif central

Par Philippe Lesaffre, le 8 juillet 2022

Journaliste

Parce que les cimes leur paraissaient vides, des passionnés se sont mobilisés sous l'égide du Fonds d’intervention pour les rapaces © Bruno Berthemy

Les vautours avaient disparu, mais une équipe de passionnés, qui rejoindra plus tard la Ligue pour la protection des oiseaux, a su les réintroduire dans le ciel du Massif central à partir des années 80. Une opération inédite à l’époque.

 

Des merveilles géologiques, et un panorama incroyable. Sur les hauts plateaux calcaires, au-dessus des gorges, ces passages entre les reliefs blanc ou orangé, on ne peut pas les louper. Ils font partie du décor. Dans le ciel des Grands Causses, au niveau du Massif central, les vautours voltigent et suivent le vent. À Meyrueis, au cœur de la Lozère, au nord des Cévennes, on peut les observer depuis la Maison des Vautours. Et leur présence semble naturelle.

Aujourd’hui, près de 820 couples reproducteurs de vautours fauves et près de 30 couples de vautours moines cohabitent dans cette région, au côté des gypaètes barbus et des percnoptères. L’antenne « Grands Causses » de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), située à Peyreleau, en Aveyron, veille sur leur santé. Et surveille les dangers qui guettent. C’est que les rapaces ont toujours souffert d’une image très négative.

 

Une image négative

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?