Fermer

Tourisme #4 : cinq applications et sites pour le voyageur engagé

Par Juliette Pic, le 30 juillet 2021

Avec l'application Fairtrip, les voyageurs peuvent trouver les activités, restaurants, hébergements et associations locales et écoresponsables de leur destination - ©Fairtrip

Vous avez remarqué ? C’est à la mode : la consommation responsable se fait de plus en plus entendre et on voit du bio jusque dans les supermarchés. Les habitudes se verdissent dans de nombreux secteurs, y compris dans le tourisme. Pour démêler le bon green du greenwashing, voici une sélection de cinq applications ou plateformes de tourisme durable.

 

Selon un baromètre publié par Raffour Interactive, 81% des Français passent par les applications ou les sites pour préparer leurs vacances. Et le plus souvent, c’est vers Airbnb, Booking, Tripadvisor ou Expedia que se tournent les futurs vacanciers. Des plateformes qui coûtent cher aux professionnels du tourisme – parfois même, aux contribuables. Mais des alternatives existent. Des sites et des applications proposent des solutions écoresponsables et engagées pour valoriser un tourisme engagé de plus en plus nécessaire.

 

Vaovert : la référence made in France de l’hébergement durable

Tout a commencé quand Mélanie Mambré, fondatrice de Vaovert, a cherché, sans succès, un écolodge sur les plateformes existantes. Non seulement le tourisme durable en était absent, mais en plus, rien sur le local, au plus près pour éviter trop de dépenses énergétiques.

Tourisme #4 : Cinq applications et sites utiles pour le voyageur engagé - ©Vaovert
Le site Vaovert permet de trouver des hébergements écoresponsables partout en France – ©Vaovert

Pour y remédier, elle lance Vaovert en 2018, devenue depuis une référence dans les vacances écolo. La plateforme propose une sélection de 280 établissements et, annonce Mélanie Mambré, « nous devrions atteindre les 450 dans toute la France en fin d’année ».

Un algorithme maison permet à Vaovert de sélectionner les logements qui répondent à pas moins de 90 critères de développement durable, et de délivrer un « éco-score » que l’utilisateur pourra consulter en toute transparence sur le site.

Les critères sont répartis en cinq catégories : l’habitat, l’énergie, la réutilisation des déchets, la gastronomie et le partage. Ce dernier point s’intéresse à l’aspect humain, souvent mis de côté. Pourtant, cet aspect peut transformer un simple hébergement en souvenir de vacances. Pour les touristes de passage, c’est l’assurance que le lieu est, certes, écoresponsable, mais aussi chaleureux et nourri d’échanges autour des enjeux d’un tourisme engagé et durable.

Vaovert envisage une application pour 2022. « Mon compagnon de voyage » proposera des hébergements, des activités et des points d’intérêts sélectionnés en fonction de critères développement durable.

Autre projet pour la saison prochaine : la mise en place d’un compteur carbone avec possibilité sur volontariat de le compenser via la fondation Goodplanet.

Enfin, la fondatrice envisage de s’ouvrir aux pays frontaliers car, comme elle l’explique elle-même, « je suis plus proche de la Suisse que du Pays basque ».

 

Fairtrip : l’application guide du tourisme durable

Trop formatées, trop occidentalisées, peu concernées par l’impact écologique ou humain… Lorsque Brian Corrieri, fondateur de l’application Fairtrip engage un tour du monde en 2016, il a du mal à trouver des adresses qui lui correspondent, et qui bénéficient aux communautés locales.

Qu’à cela ne tienne, il imagine une version engagée et responsable de Tripadvisor.

Restaurant, hôtels, expériences originales… Comme son concurrent, l’application propose de nombreuses adresses et « bons plans » pour les voyageurs. À ceci près que la sélection s’effectue, explique l’équipe de Fairtrip, « sur leur caractère authentique et leur impact positif ».

L’application s’appuie donc sur cinq critères avant de répertorier l’endroit : authentique, vert, local, solidaire et équitable.

Tourisme #4 : Cinq applications et sites utiles pour le voyageur engagé - ©faitrip
Fairtrip devient peu à peu un incontournable du tourisme engagé – ©Fairtrip

L’axe principal, c’est  l’économie sociale et solidaire. Prise en compte des circuits courts et prix raisonnés, impact sur la communauté, le patrimoine ou le paysage : FairTrip veut rendre transparente notre empreinte touristique. « Le principe est que nous soyons tous acteurs du tourisme durable », résume Brian Corrieri.

Fairtrip fonctionne aussi en collaboratif : on peut l’utiliser à titre informatif, commenter, laisser un avis. Mais aussi proposer une adresse : la start-up vérifie que ses valeurs sont respectées avant de la valider et de proposer à l’établissement un macaron à apposer sur sa devanture. « Nous visons à créer une communauté mondiale », indique l’application.

Mise en ligne en 2018, Fairtrip recense 4000 adresses dans le monde dont la moitié en France. L’appli enregistre d’ores et déjà 100 000 téléchargements.

 

VegOresto, pour les végans
Tourisme #4 : Cinq applications et sites utiles pour le voyageur engagé - ©VegOresto
Le site VegOresto a désormais son application – ©VegOresto

Le principe est simple : une application qui propose de découvrir les tables véganes autour de soi. Les restaurateurs sélectionnés par VegOresto doivent signer une charte dans laquelle ils s’engagent à proposer au moins un menu sans produit animal (viande, poisson, lait, œufs, mais aussi miel et tout ce qui pourrait provenir de l’animal).

Côté chiffres, l’appli revendique plus de 70 restaurants signataires par mois et quelques 140 bénévoles. Ils représentent le réseau un peu partout en France et sont chargés de répertorier les lieux en accord avec la charte.

L’association L214 est à l’origine du projet. « Pour simplifier l’accès à une alternative végétale, dans une très large gamme de lieux de restauration qui conviendront aussi bien au déjeuner pris sur le pouce ou à la pause casse-croûte qu’aux soirées romantiques ou aux repas d’affaires », peut-on lire sur le site.

Pour inciter professionnels et clientèle à s’engager dans cette voie, VegoOresto propose des « repas découverte », en lançant aux chefs le défi de créer un menu 100% végétal. Autant que faire se peut, avec des produits locaux et cultivés de manière responsable.

Outre sa mission d’information des consommateurs, VegOresto vise aussi la formation de professionnels, en intervenant dans les écoles hôtelières par exemple. Ou en proposant des fournisseurs alternatifs et engagés.

 

Greentripper : calculez et compensez votre empreinte carbone

Savez-vous quel est le coût carbone de votre trajet ? Quel que soit le moyen de transport utilisé, Greentripper permet d’en calculer l’empreinte ; et savoir, c’est déjà agir ! L’appli propose de comparer un grand nombre de moyens de transport différents et même de calculer l’empreinte d’un séjour à l’hôtel.

S’il est simple et complet, l’outil n’est certes ni nouveau ni unique. À un détail près : celui-ci propose immédiatement des solutions.

Une fois votre coût carbone en tonnes de CO2 calculé, Greentriper propose en effet de compenser en faisant un don à l’une des associations répertoriées sur le site. Engagées contre la déforestation à l’aide de foyers améliorés au Ghana, pour la fourniture d’eau potable en Ouganda, pour la reforestation en Zambie grâce à une méthode de gestion durable des terres & REDD+… Toutes sont garantis par le label Gold Standard, qui soutient des projets ayant une action sur les émissions de CO2 et sur le développement économique et social de la région.

Côté transparence, Greentripper propose une FAQ plutôt didactique, qui explique la méthodologie de calcul, le choix et les avancées des projets, pourquoi compenser son empreinte et comment être certain que notre action sur le site bien été prise en compte sur place.

Bruxelloise, l’initiative Greentripper est par ailleurs contrôlée par le Forum Ethibel, un auditeur indépendant, et par l’organisme belge officiel de certification Vinçotte.

C’est aussi, comme l’indique son site, « une initiative belge de CO2logic, première organisation en Belgique et parmi les pionniers en Europe à mener ses clients vers la neutralité en CO2 (calculer, réduire, compenser) et à développer des projets certifiés et de haute qualité pour le climat ».

 

Greengo Voyage : le Airbnb écolo et engagé

Arrivé sur le marché il y a à peine quelques mois, Greengo montre déjà ses ambitions, en se positionnant comme le Airbnb du tourisme durable.

Née en 2020, la start-up ouvre les premières réservations en février dernier, suite à une campagne de financement participatif sur le site Ulule qui a cartonné. Logements individuels, gîtes, hôtels de charme… Le site propose déjà près de 700 produits – contre 300 il y a cinq mois. « Nous visons le cap du millier d’ici à la fin de l’année et des 5000 pour fin 2022 », annonce Guillaume Jouffre. Pour le fondateur de Greengo, l’ADN de sa société est dans le circuit court. « Notre mission première est de promouvoir un tourisme plus local et moins carboné. C’est même le point de départ de notre projet. Se focaliser sur la France est donc tout à fait un choix ».

Outre la localisation, les logements sont choisis en fonction de 80 critères listés sur les fiches des lieux. Avec l’ajout, comme désormais le fait Airbnb, d’un petit plus expérientiel et d’une prime à la fameuse authenticité. Autre point positif, mais pas (du tout) des moindres : quand Booking ou Airbnb facturent plus de 18% de commission aux hébergeurs, Greengo se contente de 10%. Cela change beaucoup de choses.

Seul bémol, la charte que signent les hébergeurs est surtout déclarative, sans obligation concrète. Mais d’ores et déjà, le site de réservation (qui fonctionne sur le modèle Airbnb) s’avère simple et surtout efficace. Cela manquait dans le paysage du tourisme durable. ♦

Tourisme #4 : Cinq applications et sites utiles pour le voyageur engagé - ©Greengo
Le site Greengo s’engage dans une démarche de développement durable – ©Greengo

 

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?