Fermer

Un album jeunesse sur la vie des enfants roms de Marseille

Par Nathania Cahen, le 30 avril 2022

Journaliste

[bref] Depuis 10 ans, inlassablement, Jane Bouvier sillonne Marseille au gré de ses bidonvilles et de ses squats pour remettre les enfants déscolarisés, bien souvent roms, sur le chemin de l’école et des apprentissages. Un engagement qui lui a donné l’idée d’un livre illustré, « Sabi et Tereza – La nuit du trésor »*, qui paraît le 3 mai.

 

Avec son association, L’école au Présent, Jane Bouvier fait depuis dix ans le pari de ramener sur les bancs de l’école tous les enfants qu’une grande précarité en a éloignés. En 10 ans, ils sont près d’un millier à avoir croisé son regard pétillant et à l’avoir vu extirper cartables et cahiers neufs du coffre de sa voiture. À l’avoir observée, penchée sur un coin de table ou accroupie dans la rue, en train de remplir dossiers d’inscription, de cantine, fiches de santé, et documents administratifs. Soutenue par la Fondation Abbé Pierre et la Fondation de France Méditerranée, l’association prend en charge tous les frais liés à la scolarité des enfants.

Un album jeunesse sur la vie des enfants roms de Marseille 2
Jane Bouvier et quelques enfants devant leurs école à Marseille © DR

Cet album dont elle a écrit les textes a piqué ma curiosité.

 

  • Pour commander le livre à la maison d’édition. Vous pouvez aussi le demander à votre libraire !

 

Qui sont Sabi et Tereza ?

De vrais enfants que j’ai connus, sauf qu’en réalité, ils ne sont pas jumeaux, Tereza est l’aînée. Je suis très attachée à eux. À travers leurs personnages je rapporte beaucoup de choses que j’ai vues ou vécues. Je ne raconte pas le pire, je ne noircis pas le tableau, l’idée n’est pas de verser dans le misérabilisme. Je me suis plutôt attachée au beau. À ce qu’ils trouvent beau. Car, malgré le peu de moyens, ces familles sont courageuses, ne manquent pas d’imagination et arrivent à mettre de la beauté dans leurs intérieurs. Décorent avec des objets précieux à leurs yeux. C’est fou le nombre de petites petites merveilles qu’ils dénichent dans les poubelles notamment : et justement, il y a un trésor au cœur de cette histoire.

Un album jeunesse sur la vie des enfants roms de Marseille 4

Quel rôle l’école joue-t-elle dans l’histoire ?

Elle est de fait le vrai trésor. Le lieu de la découverte de la lecture, accompagnée d’une enseignante bienveillante – comme j’ai pu souvent en croiser. Pour aider les parents et imaginer l’avenir. L’école est aussi le lieu des amitiés.

 

 

Pour qui ce livre a-t-il été écrit ?

Un album jeunesse sur la vie des enfants roms de Marseille 3
Le coffre aux trésors de Jane Bouvier © DR

Pour moi sans doute, pour laisser une trace de tout ce travail qui est devenu ma vie. Pour les enfants. Et les parents qui leur liront l’histoire, bien sûr. Mais aussi pour les enseignants qui trouveront des ressources dans deux livrets pédagogiques dédiés. Julien Ledoux, un enseignant qui a quitté le grand navire de l’Éducation nationale, s’en est chargé.

Je trouve important de dire à tous, aux lecteurs qui tiendront cet album entre leurs mains, que ce que les gens croient au sujet des roms n’est pas forcément vrai. J’entends souvent des choses pas très belles, des paroles blessantes, racistes. Qui relèvent souvent de l’ignorance. C’était important pour moi de rectifier.

 

Pourquoi la maison d’édition La Pimpante ?

Parce que depuis des années, La Pimpante m’envoie des tas de livres pour les enfants des bidonvilles. Et elle m’a permis de travailler avec une super illustratrice, Diane Morel.

Nous nous retrouverons bientôt, car j’ai déjà l’idée d’un tome 2, de nouvelles aventures de Sabi et Tereza ! ♦

 

*Sabi et Tereza – La nuit du trésor. Jane Bouvier et Diane Morel. Editions la Pimpante. 14 euros

 

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?