Fermer

Un Picasso ou deux Van Gogh pour lutter contre la dépression

Par Paul Molga, le 22 avril 2022

Journaliste

Drôle d’ordonnance ! Et pourtant, contempler les œuvres d’un musée ou écouter de la musique peut aider à la reconstruction de notre santé mentale après la crise sanitaire, esquissent les chercheurs. Marcelle a mené l’enquête sur cette nouvelle thérapie par l’art.

 

Une visite au musée pour sortir de la dépression… Initiées à Montréal en 2018, ces étonnantes prescriptions font leur chemin dans l’arsenal thérapeutique de psychiatres confrontés à l’augmentation des cas de burn-out et d’anxiété post-Covid. Inspiré par ce programme qui a conduit des centaines de Québécois à soigner leur blues hivernal, l’hôpital Brugmann de Bruxelles, le plus grand établissement de la ville, teste à son tour ces prescriptions culturelles. Encadrés par des membres du personnel de santé, les patients de la clinique du stress abritée par l’institut arpentent par petits groupes les allées du musée de la ville. Puis bientôt d’autres sites patrimoniaux, pour trouver dans l’art des moyens d’apaiser leur souffrance.

 

Peu importe la pathologie

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?