Fermer

Vins de Buzet : le Développement Durable à 360°

Par Frédérique Hermine, le 9 septembre 2020

Journaliste

Photo Frédérique Hermine

La cave des vignerons de Buzet-sur-Baïze (47), au cœur du Sud-Ouest, accumule depuis une douzaine d’années labellisations, certifications et récompenses qui attestent de son exemplarité en matière de développement durable. Plus qu’un concept ou une philosophie, il s’agit d’un virage politique à 360°.

 

Vins de Buzet : le Développement Durable à 360° 1
Pierre Philippe, directeur de la cave Les vignerons de Buzet. Photo F. Hermine

Buzet n’est pas atteint d’une collectionnite en matière de labels et certifications de développement durable. Ceux que la coopérative gasconne affiche dans son CV se veulent avant tout des garanties attestant d’une véritable politique à long terme. Car au-delà des multiples actions en faveur de l’environnement et de la biodiversité, le dynamique et déterminé directeur Pierre Philippe s’est attaché à mettre en place une autre gouvernance, plus globale et respectueuse de la nature et des hommes. Une vision à 360° qu’il entend mener encore plus loin en transformant la cave : « Elle est une entreprise contributive qui participe au bien commun en allant plus loin que les pratiques vertueuses comme la gestion de l’impact carbone, des ressources en eau et en énergie, de la biodiversité… Il faut les inscrire dans une politique durable pour redonner vie aux sols, mieux résister au réchauffement climatique et accompagner tout le territoire dans la transition écologique. Nous voulons faire de Buzet le vignoble du futur car si le végétal se porte bien, il donne de beaux raisins et donc de beaux vins, mais aussi dans le but de pérenniser les exploitations en étendant les pratiques de la vigne à tous les domaines d’activités ».

 

Une pluie de labels et récompenses

Pour donner le cap, la coopérative a commencé par passer toutes les certifications de traçabilité de la qualité, du management sociétal et environnemental : Agriconfiance, pour le milieu coopératif, Iso 9 000 et 14 000… Et elle est devenue, depuis 2010, la première entreprise agroalimentaire en France en Iso 26 000, la deuxième tous secteurs confondus dans l’Hexagone, derrière Kenzo Parfums du groupe LVMH.

Vins de Buzet : le Développement Durable à 360° 3
Photo F. Hermine

La norme prend en compte le développement durable dans son ensemble, s’appuyant pour cela sur les trois piliers économique, social et environnemental. Elle a été complétée par le label Diversité et Égalité qui, pour les 95 salariés de Buzet, met davantage l’accent sur le social (intégration, prévention des discriminations, parité, bien-être au travail…). Le Botanical Research Institute of Texas (BRIT) lui a par ailleurs décerné la médaille d’or de son concours de l’entreprise de production viticole la plus exemplaire en croissance durable, tant dans les vignes que dans l’organisation de la production. « Les consommateurs ont besoin de ces signes de reconnaissance pour faire un choix responsable et comprendre les démarches que nous avons engagées », estime Pierre Philippe, pas peu fier de toutes ces récompenses et reconnaissances du travail accompli. « Car lorsque je suis arrivé en 2005 dans une entreprise en crise où l’on estimait que les seules solutions ne pouvaient venir que d’une stratégie de produire plus et vendre plus et plus cher, on m’a accueilli au mieux avec un silence poli. Parfois en me prenant pour un fou furieux lorsque j’ai commencé à parler de développement durable et d’une autre gouvernance ».

 

Une attention particulière à l’environnement et la biodiversité
Vins de Buzet : le Développement Durable à 360° 2
Photo F. Hermine

Si le développement durable relève de plus en plus d’une réflexion globale, il commence par une attention particulière à l’environnement. Buzet l’a démontré en s’attachant à bannir certaines molécules dangereuses pour la nature comme pour l’homme, et à supprimer les engrais et désherbants chimiques, les pesticides, les CMR (Cancérogènes, Mutagènes, Reprotoxiques) et autres produits toxiques. La cave a ainsi été la première à obtenir en 2014 le label Bee Friendly porté par des associations européennes d’apiculteurs et signalant les produits issus de pratiques respectueuses des pollinisateurs. 1 650 hectares de vignes sur plus de 1 900 au total sont actuellement certifiés en HVE (Haute Valeur Environnementale), garantie d’un soin particulier à la biodiversité et 300 hectares sont en conversion vers l’agriculture biologique.

La cave travaille au sein d’un vignoble expérimental, créé dans le cadre du programme régional Vitirev de réduction des pesticides en viticulture pour privilégier de nouvelles pratiques comme l’agroforesterie, le développement de cépages résistants aux maladies… Un jardin des filtres a été mis en place l’an dernier au sein de la cave pour retraiter, grâce à une trentaine de plantes locales, l’eau consommée au cours du process de vinification et de conditionnement. Une station d’épuration écologique et esthétique qui fonctionne grâce à des interactions entre les micro-organismes racinaires, les plantes et le sol et qui abrite une microfaune de batraciens et petits reptiles.

Buzet a également planché sur l’écoconception. Outre un programme de réduction des déchets et d’économie d’eau et d’énergie, plus de la moitié de la consommation électrique du site est désormais compensée par sa propre production photovoltaïque. L’an dernier, la cave a rejoint le collectif 1% for the Planet et s’est donc engagée à reverser 1% du chiffre d’affaires de sa gamme Petit Baron à des organismes de protection de l’environnement.

 

Tulipes d’Agen et chouettes chevêches à protéger

Dans le vignoble, la cave s’est attachée à préserver la biodiversité et protéger la faune et la flore. Outre la replantation de haies, elle a participé à la réintroduction de la tulipe d’Agen qui fleurissait jadis en abondance dans les vignes et vergers du Lot-et-Garonne et qui s’est raréfiée suite à la généralisation des désherbants chimiques. Des bulbes de cette petite fleur rouge vif, désormais protégée au niveau national, ont été réimplantés au domaine de Gueyze, propriété de la cave.

Vins de Buzet : le Développement Durable à 360° 4
Photo TheOtherKev – Pixabay

La réintroduction de la chouette chevêche d’Athena, petit rapace nocturne en déclin dans toute l’Europe, a été favorisée par l’installation de nichoirs fabriqués à partir de caisses bois. Sur la dizaine de couples relâchés, un noyau s’est fixé et s’est reproduit dans ces nichoirs. La cave a aussi déployé depuis 2018 un dispositif de confusion sexuelle basé sur des diffuseurs de phéromones : une méthode alternative limitant les insecticides pour lutter contre l’eudémis, un papillon dont les chenilles provoquent des dégâts importants dans la vigne.

L’alouette lulu a également bénéficié d’une protection en évitant d’intervenir sur un rang de vignes sur deux entre la mi-mars et fin mai, pour que la première nichée de l’espèce protégée puisse aller à terme. Enfin, pour soigner la biodiversité, la cave a par ailleurs choisi la technique des couverts végétaux qui permettent de retenir l’eau dans le sol et de limiter son évaporation. Roulés sans être fauchés, ils constituent un tapis naturel protecteur avec davantage d’espèces mellifères.

Le cercle vertueux de la coopération

La coopérative forte de 184 viticulteurs, soit 95% de la production de l’AOP Buzet, s’attache à mesurer son ancrage territorial. Elle se situe parmi les 15% d’entreprises de la région Nouvelle-Aquitaine dont les retombées sont les plus importantes sur le plan économique et parmi les 10% en termes d’emplois. 70% des achats hors raisin se font dans un rayon de moins de 150 km. Autant de thèmes qui participent aussi à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Une stratégie qui, comme le Développement Durable, sied particulièrement bien au modèle coopératif. L’organisation solidaire sur le principe  « une personne-une voix » vise en effet à assurer la pérennité des exploitations individuelles par la mise en commun de moyens et par la redistribution des bénéfices. Les viticulteurs, ses seuls adhérents, y sont à la fois fournisseurs exclusifs, seuls bénéficiaires et décisionnaires. De quoi pérenniser à long terme ce nouveau cercle vertueux. ♦

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?