Fermer

Des produits ménagers écolos pour marins responsables

Par Agathe Perrier

Journaliste

Utiliser des produits d’origine naturelle ou végétale, peu nocifs pour l’environnement : cette injonction destinée aux plaisanciers a inspiré une gamme de produits d’entretien et d’hygiène responsable et adaptée aux bateaux. Toujours avide de découvertes respectueuses de la planète, je suis allée à la rencontre des patrons de la jeune entreprise marseillaise Docksoap.

 

Plage d’Argent, île de Porquerolles, fin de l’été. Les derniers bateaux quittent progressivement les lieux après avoir littéralement pris d’assaut la rade. Au fond de l’eau, les posidonies, ces plantes aquatiques si précieuses pour la biodiversité en Méditerranée, ont en partie disparu. Un phénomène qui se généralise dans toute la région, notamment en raison de la pollution maritime (mais aussi terrestre) des eaux. « C’est en découvrant ces dégâts sur la flore marine que nous avons eu l’idée de créer des produits écologiques destinés à la vie quotidienne à bord des bateaux, qui ne polluent pas la mer et les fonds marins », expliquent Jean-Pierre Kolbach et Sandra Siacci, passionnés de navigation. « Ça a d’abord été pour notre propre usage. Mais on s’est vite rendu compte que notre envie de protéger ce patrimoine était partagée par de nombreux amis. On a alors créé la marque Docksoap ». 

 

Le savon de Marseille comme fil conducteur

La base commune à tous les produits d’hygiène et d’entretien Docksoap est le savon de Marseille. C’est d’autant plus logique que les deux entrepreneurs étaient propriétaires de la savonnerie du Pilon du Roy, à Gardanne, jusqu’à la fin de l’année 2017. À cet ingrédient reconnu pour ses qualités écologiques s’ajoutent des huiles essentielles. « On les utilise pour leurs différentes vertus, avant tout pour la peau, mais aussi comme conservateur et parfum », souligne Jean-Pierre Kolbach. L’entrepreneur élabore lui-même les formules de ses nettoyants, fabriqués dans un laboratoire à une vingtaine de kilomètres de Marseille.

Des produits ménagers écolos pour marins responsables 1La gamme Docksoap est d’ailleurs plutôt réduite. Une quinzaine de références au total, avec peu de déclinaisons : une lessive dégradable à l’eau de mer, un liquide vaisselle, deux shampooings, savon classique, savon noir, lait pour le corps ou encore huile sèche. Un choix simple, logique pour les fondateurs : aller à l’essentiel avec des produits efficaces, sans forcément en proposer X versions de parfums différents.

Dédiés à la vie à bord des marins, où l’eau douce est une denrée rare, la gamme Docksoap peut être utilisés avec de l’eau salée. « Il suffit de faire le dernier rinçage à l’eau douce, que ce soit pour la toilette ou la vaisselle », recommande l’entrepreneur. Et puisque la marque est destinée principalement aux plaisanciers et aux activités du nautisme, c’est dans les magasins spécialisés dans la navigation qu’elle est vendue.

 

Pas de label mais du naturel

Des produits ménagers écolos pour marins responsables 2Il existe aujourd’hui de nombreuses marques respectueuses de l’environnement. Pour le mettre en avant, certaines choisissent de se faire certifier bio ou labelliser. Une tendance à laquelle n’a pas cédé Jean-Pierre Kolbach. « On fabrique des produits les plus naturels possibles et la meilleure façon de s’en rendre compte est de lire ses composants ! ». Les deux fondateurs mettent un point d’honneur à ce que leur gamme ait peu d’impact négatif sur l’environnement. D’où l’utilisation du savon de Marseille, biodégradable à quasiment 100 %, ou des tensio-actifs d’origine végétale. « Il y a d’ailleurs des produits que l’on ne fabrique pas car leur impact écologique serait trop important », ajoute Jean-Pierre Kolbach.

Bien lire l’étiquette des ingrédients pour s’assurer que des articles qui se disent écologiques ne sont pas néfastes pour l’environnement, c’est aussi ce que préconise Corinne Roux. Mais pour la directrice de l’association Écoute ta planète, relais départemental des fameux Écogestes, les labels sont aussi une garantie si ce n’est LA garantie. « Ne pas être labellisé est une volonté, notamment car cela coûte plus cher au consommateur », justifie de son côté Jean-Pierre Kolbach.

 

De plus en plus de plaisanciers sensibilisés

Depuis près de 15 ans, les associations porteuses des Écogestes en Méditerranée tentent de les propager auprès des plaisanciers. Cela passe par un questionnaire pour les interpeller sur leurs bonnes ou mauvaises habitudes en mer, et à leurs conséquences. « Il y a des items qui disparaissent et sont remplacés chaque année. Par exemple, au tout début, on demandait aux plaisanciers s’ils gardaient et triaient leurs déchets. Beaucoup répondaient qu’ils les jetaient par-dessus bord ! Aujourd’hui, c’est quelque chose que plus personne ne fait », explique Corinne Roux.

Ces dernières années, le thème de l’utilisation à bord de produits éco labellisés et de détergents d’origine végétale a fait son apparition. « Cela fait 4 ou 5 ans que l’on interroge les plaisanciers là-dessus et on se rend compte qu’ils sont de plus en plus nombreux à y recourir ». Un point positif pour la planète, qui laisse entrevoir de beaux jours à Docksoap.

 

Mention « peut mieux faire » pour le packaging

Les produits Docksoap sont pour le moment vendus dans des emballages… en plastique. Recyclables, certes, mais un peu éloignés des valeurs de l’entreprise. « La suppression du plastique est un point sur lequel on travaille d’arrache-pied. On est en phase de test pour basculer au plus vite sur des emballages 100% végétal, compostable et dégradable », souligne Jean-Pierre Kolbach.

Les derniers essais ont notamment pour but d’assurer que le contenant végétal ne se dégrade pas avant son contenu. C’est d’ailleurs l’innovation sur laquelle l’équipe consacre le plus de son temps. Pour la suite, les deux entrepreneurs ont en tête de sortir de nouvelles références, comme un nettoyant de combinaisons aquatiques 100% biodégradable. ♦

 

Bonus

  • « Préférez des produits peu nocifs pour l’environnement : produits contenant des tensioactifs d’origine végétale et des principes actifs naturels ». Cette recommandation fait partie d’une petite liste de bonnes pratiques destinées à préserver la Méditerranée, portées par 14 structures d’éducation à l’environnement de la région PACA.
  • Parmi les produits Docksoap, la lessive par exemple contient de l’huile essentielle de lavandin, reconnue pour ses propriétés antiseptiques. Dans le liquide vaisselle, c’est de l’huile essentielle de tea tree, aux vertus antibactériennes.
  • Les plaisanciers peuvent s’engager à adopter des Écogestes : 1. Je recherche des zones sableuses pour l’ancrage | 2. Je relève mon ancre à l’aplomb du bateau | 3. J’utilise des produits d’entretien d’origine végétale ou écolabellisés | 4. J’utilise des savons d’origine végétale ou éco-labellisés | 5. Je trie mes déchets produits à bord | 6. Je choisis des produits avec peu d’emballage | 7. J’utilise les WC marins uniquement loin des lieux de baignade | 8. Je limite ma pêche aux espèces et aux tailles autorisées | 9. J’observe les animaux sans les toucher ni les déranger | 10. Je limite ma consommation d’eau pour le rinçage du bateau. Retrouvez la liste des Écogestes en cliquant ici.