Fermer

Handicapés ET artisans d’art !

 

Par Agathe Perrier

 

Couture, ébénisterie, tapisserie et restauration de meubles… : à l’ESAT Les Argonautes, ces travaux qui requièrent rigueur et minutie sont entièrement réalisés par des personnes en situation de handicap. Je me suis immergée dans cet établissement d’insertion pour côtoyer, le temps du reportage, ces employés aux doigts de fée.

 

A l’orée de la calanque de Sormiou, l’ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) les Argonautes s’anime chaque matin dès 8h30. Comme plus de 1 200 structures de ce type en France, il permet à des individus en situation de handicap d’exercer un métier. Ici, 80 « travailleurs », comme ils sont appelés, s’affairent quotidiennement. Soit 160 mains qui piquent, coupent, pointent, lissent, poncent. À leur propre rythme. Car dans ces ateliers de travail, ni de pression ni d’objectif de productivité. « Un ESAT est un établissement médico-social. Notre but, c’est l’insertion sociale et professionnelle », explique Gauthier de Fontclare, directeur adjoint des Argonautes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite