Fermer

Mini Green Power carbure au management libéré

 

Par Paul Molga

La start-up a donné plus d’autonomie et de responsabilités à ses collaborateurs. Le turnover a été divisé par trois et les projets sont déployés avec plus d’aisance.

 

C’est un changement radical de son management qui vaut aujourd’hui à Mini Green Power d’avoir remporté le trophée des Bonnes Pratiques décerné par France Qualité à l’occasion de la 26e cérémonie des prix nationaux de la qualité et de l’excellence opérationnelle. Le déclic, Jean Riondel, président fondateur de cette start-up varoise, le doit à l’hémorragie de ses effectifs avec un taux record de turnover de plus de 30%. « J’étais trop directif et je laissais peu de place aux responsabilités alors que les nouvelles générations demandent du sens et de la liberté », reconnaît cet expert en turbines à gaz qui s’est lancé en 2014 dans la conception d’unités énergétiques de proximité, fondée sur un système breveté de combustion étagée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite