Fermer

Pour les jeunes, l’insertion par le beau

Par Antoine Dreyfus

Journaliste

Le Passage, fresque monumentale de fleurs de pissenlits, a été inaugurée le jeudi 12 décembre dans une cité de Marseille. Imaginée par l’artiste Aurélie Masset et réalisée par six jeunes en service civique, elle vise à redonner des couleurs à un quartier souvent maltraité et redonner la pêche aux jeunes qui ont contribué à la réaliser. Un projet d’insertion par l’art.

 

Résidence Bellevue, à Félix Pyat, l’une des cités les plus pauvres de Marseille, mais pas au nord, plutôt vers le centre. Une belle journée d’hiver ensoleillée. Au bas de l’une des façades, on s’active donc, pour finaliser la fresque, fruit d’un travail de longue haleine. Elle n’est pas complètement terminée, mais presque. Le plus long a consisté à réaliser les pochoirs que les six jeunes du service civique vont placer sur la façade d’une longue barre du Parc Bellevue. Les premiers motifs, deux fleurs, ont déjà été peints par des cordistes, car la nacelle, sur laquelle travaillent les jeunes ne permet pas d’atteindre le haut du bâtiment.

Ce programme est porté par l’artiste Aurélie Masset, connue dans les quartiers Nord pour avoir accompagné des projets artistiques novateurs, où se mêlent fresques monumentales, éducation à l’art et musiques urbaines (IAM, Fonky Family, etc.).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite