Fermer

Covid 19 : Et si un médicament anti-cancer s’avérait efficace ?

Par Olivier Martocq

Journaliste

Les Dr. Frédéric Velly, Nicolas Schleinitz, Julien Carvelli et Éric Vivier

[Bref] Depuis l’apparition du Covid 19, des équipes de chercheurs du monde entier travaillent sur un médicament susceptible de combattre la maladie. Baptisé FORCE, le dernier essai clinique en date a été lancé hier à Marseille. Il concerne les cas les plus graves : les malades sous respirateurs en réanimation.

Le délai entre l’étude lancée le 1er avril par les laboratoires du cluster d’immunologie Marseille Immunopôle (dont font partie l’AP-HM et la biotech Innate Pharma) et le lancement de l’essai sur des patients est de « 27 jours, du jamais vu ! », pointe Éric Vivier, professeur d’immunologie qui a conduit l’étude. « C’est un signe encourageant ». Le médicament (l’avdoralimab) testé est utilisé pour combattre le cancer du poumon et fait appel à l’immunothérapie.

L’essai clinique FORCE (une vidéo en anglais l’explique de manière accessible et animée) va porter sur 108 patients soignés dans divers hôpitaux de Marseille, y compris militaires. Il est coordonné par le professeur Nicolas Schleinitz, professeur de médecine interne à l’hôpital de La Timone, et va répondre aux critères les plus exigeants en la matière. 50% des malades recevront le médicament. L’autre moitié des placebos. Les équipes soignantes ne sauront pas quels patients reçoivent le traitement et les données seront strictement confidentielles jusqu’au terme de l’étude. L’AP-HM souhaite en effet éviter toute polémique à la publication des résultats, comme c’est le cas après chaque étude produite par le professeur Raoult ♦