Fermer

Emmaüs Connect tend la main aux exclus du numérique

Photo Alex Giraud MAIF

Depuis 2013, cette association se bat contre l’illettrisme numérique, c’est-à-dire l’incapacité pour certaines personnes d’utiliser les outils informatiques. Elle compte treize antennes, dont une à Marseille. On s’y mobilise pour ne laisser personne sur le carreau face à une dématérialisation qui touche tous les aspects de la vie.

Il est arrivé à toute vitesse et a complètement bousculé nos habitudes. Le numérique est devenu indispensable. Partout. Tout le temps. S’il y a encore quelques années la lettre de motivation manuscrite était la règle en matière de recherche d’emploi, tout se fait désormais sur internet, au risque de susciter la suspicion de l’employeur.

CAF, CPAM, Pôle Emploi, banque…

À la Caisse d’allocations familiales, à Pôle Emploi, à l’Assurance maladie, c’est via internet que l’on demande ses droits. Pour suivre la scolarité de ses enfants, il faut se connecter à un logiciel de vie scolaire. Dans une ville étrangère (ou non), qui sait encore se repérer sans l’aide du GPS intégré à son smartphone ? Et que dire de nos vies sociales où l’envoi de photos, de vidéos et de messages sur les réseaux sociaux est devenu une évidence ?

Le train du digital nous a conduits à toute vitesse vers un monde dématérialisé. Mais pour beaucoup, la marche était trop haute. Ils sont restés sur le quai, dépossédés de leur autonomie pour toute une série d’actes du quotidien qui ne leur posaient auparavant pas de problème.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite