Fermer

Pic de l’épidémie : comment soutenir le personnel hospitalier ?

Par Marie Le Marois, le 27 mars 2020

Journaliste

Le début du pic de l’épidémie est attendu lundi, avec une flambée mercredi prochain. Applaudir le personnel soignant tous les soirs à 20 h réchauffe le coeur de celles et ceux qui oeuvrent sans relâche pour sauver nos malades. Mais ce n’est pas suffisant. 

À Marseille, l’AP-HM compte 2 000 médecins, 8 000 soignants et 517 internes mobilisables. Si la majorité ne gère pas directement les patients atteints par le Coronavirus, elle est impactée. Les soignants doivent en effet œuvrer pour protéger les malades et éviter la contagion. Mais pas que. « Nous devons compenser l’absence des soignants contaminés (NDLR, une quarantaine actuellement), refuser les visites aux familles, faire face à la restriction du matériel et à une ambiance tendue car tout le monde stresse », raconte une infirmière, épuisée, qui travaille à la maternité de la Conception.

 

Comment soutenir le personnel soignantAlors comment aider le personnel soignant ? En leur faisant don de matériel médical, masques, solutions hydro-alcooliques mais aussi nuits d’hôtel pour les soignants, offres de restauration et dons en nature. Pour organiser au mieux la collecte et soutenir cet élan de générosité, les Hôpitaux de Marseille ont créé une adresse e-mail unique : solidarite-covid19@ap-hm.fr

Par ailleurs, avec l’arrivée du pic, l’institution recherche des professionnels médicaux et paramédicaux disponibles pour renforcer les équipes (voir formulaire). Enfin, elle remercie chaleureusement la population marseillaise pour ses manifestations de solidarité tous les soirs à 20h et lui recommande de respecter scrupuleusement les consignes de confinement. Seule condition pour qu’il n’y ait pas une saturation des lits dimanche prochain ♦

 

[Focus] Quelques chiffres 
  • Situation en PACA au 31 mars : 1321 personnes sont hospitalisées, 321 personnes en réanimation. 104 personnes testées positives au coronavirus COVID-19 sont décédées.
  • Les experts de l’AP-HM ont calculé que le cœur du pic de l’épidémie serait le week-end du 4 avril avec une possible saturation des lits. Ce pronostic pourrait être revu à la baisse avec le confinement.
  • La période d’incubation du Covid-19 est de quelques jours à 15 jours, raison pour laquelle il est impossible de savoir encore quels sont les effets du confinement, selon l’AP-HM.
  • Pour des questions sur le coronavirus Covid-19 (symptôme, arrêt de travail…), l’Agence Régionale de la Santé a mis en place une plateforme téléphonique au 0800 730 087 (appels gratuits depuis un poste fixe, 7jours/7 de 9 h à 19 h). Si vous ressentez des symptômes du Covid 19, test en ligne ici
  • Aucune visite n’est autorisée à l’hôpital, sauf les parents d’enfants en fin de vie et les conjoints à la maternité.
[Focus] Initiatives remarquables 
  • Comment soutenir le personnel soignant 3
    Mimmo Carabetta, styliste de la marque éponyme

    Le styliste Mimmo Carabetta a déjà réalisé près de 3000 masques barrières depuis lundi – deux épaisseurs de coton et une de ouate – avec une quarantaine de couturiers.es (pro ou non) venus bénévolement lui prêter main forte avec toutes les précautions d’hygiène. Marseille Textiles, Sugar et La Bonne Accroche lui ont offert tissu et ouate. Et L’atelier Hassan met à disposition son temps et son atelier pour la coupe.

Une centaine de masques ont déjà été distribués : infirmiers, policiers, éducateurs spécialisés, personnel d’Ephad, caissières de supermarchés, aides à domicile… Autant de professionnels exposés au virus. Mimmo vise 2 000 masques en plus pour la semaine prochaine… s’il trouve la matière première (tissu, élastique…). Pour faciliter les dons et enrichir la team des petites mains, Jocelyn Meire FASK – FAshion SKills s’occupe de la logistique et a créé Les Couturiers Solidaires du Sud.    

  • La Fondation de France se mobilise – Elle lance un appel à la solidarité et aux dons pour venir en aide aux personnels soignants, qui travaillent jour et nuit pour apporter les soins nécessaires aux malades, aux chercheurs qui travaillent sans relâche pour lutter contre cette épidémie, ainsi qu’aux personnes les plus vulnérables et isolées, en particulier nos aînés. Voici ce qui a déjà pu être entrepris avec les premiers dons : achat de 3 respirateurs légers et 4 systèmes d’oxygénothérapie haut débit pour permettre aux patients hospitalisés d’être placés sous respirateurs au CHU de Lyon, achat d’équipements bio-médicaux permettant de traiter les patients dans de bonnes conditions aux CHU de Bordeaux et de Lille. Entre autres.
  • À Vitrolles, l’association des entreprises du pôle Vitropole a lancé un appel aux dons et Crusta C (entreprise spécialisée dans la crevette), basée dans la zone de l’Anjoly a offert 2 000 masques à la clinique de Marignane et 3 000 l’hôpital Nord.
  • Ici un tuto pour celles et ceux qui ont le temps, le matériel et la possibilité de fabriquer des masques. À vos machines et bobines !

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?