Fermer

Couscous par-ci couscous par-là

 
@Caroline Dutrey

Le festival Kouss-Kouss est de retour pour s’emparer de Marseille et embaumer de nombreux lieux de la ville au travers de chefs et brigades inspirés et de démarches multiples.

De nombreux événements à base de graine et de merguez émaillent les différents quartiers de Marseille depuis lundi. Vous pouvez consulter le programme, c’est savoureux, mise en appétit garantie.
Marcelle a un coup de cœur pour une des étapes, celle qui voit intervenir Kamal Mouzawak, venu de Beyrouth. Résident invité de cette édition, il a travaillé et inclus dans ses préparatifs un groupe d’habitantes des cités de Plan d’Aou et du Merlan. Car Kamal Mouzawak n’est pas un cuisinier comme les autres. Véritable « chef d’orchestre », il est à l’origine du Souk El Tayeb, fondé en 2004, un marché bio où il fait travailler ensemble des fermiers de toutes confessions dans le centre de Beyrouth. Il créera par la suite les restaurants Tawlet (Table en arabe) à Beyrouth puis ailleurs au Liban. Tawlet, c’est une table ouverte, où chaque jour une femme vient d’un village différent pour raconter son histoire et sa tradition avec sa cuisine. Sa devise ? « Make Food Not War ».

Invité en résidence aux grandes Tables, avec l’appui de plusieurs structures culturelles du territoires (L’association Art qu’en Ciel, le Centre Social Agora, le Centre Social du Grand Saint-Antoine, Le Zef -La Gare Franche et Le Merlan, scène nationale de Marseille), Kamal Mouzawak s’est rapproché de la population des 14e et 15e arrondissements de Marseille afin de monter une équipe pour Kouss-Kouss. Cette brigade d’exception s’est constituée au fil de plusieurs étapes de travail nourries de rencontres, de partage et d’ateliers culinaires autour du cuisiner ensemble le temps phare du festival. Kamal Mouzawak s’est de plus entouré de plusieurs cuisinières libanaises du Souk El Tayeb, de la brigade 14 – 15, de la brigade des Grandes Tables et de la cuisinière hollandaise Merijn Tol. Ensemble, ils ont imaginé et concocté les 7 couscous (moghrabieh à base de boulettes de blé au poulet, freekeh à base de blé vert et de légumes, végétarien, poisson, agneau & raisins secs, merguez, boulette, belboula à base de semoule d’orge, amandes fumées, curcuma, oignon, raisins et artichauts, chou-fleur rappelant une salade avec pignons de pin, persil et citron). Servis sur le toit de la Friche, ces vendredi 30 et samedi 31 août, à partir de 19h, au prix unique de 10 euros. ♦

 

 

 

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?