Fermer

Marianne, apicultrice alternative et hôte WOOFing

Par Marie Le Marois, le 20 août 2020

Journaliste

@Coco Malet

[les engagés] Marianne habite en « pleine cambrousse », à 5 km en voiture du village de Trets. Cette apicultrice en bio accueille toute l’année au Chaudron des Fées des personnes curieuses de son savoir qui lui donnent un coup de main en échange du logis et du couvert.

Les travaux sont variés : cueillette, agriculture, jardinage, bricolage, repas, vaisselle, transformation des produits… En ce moment, avec ses deux Woofeuses de passage, elle prépare savons, guimauve, glace au lait de riz, sablés au petit épeautre-anis et navettes miel-fenouil sauvage.

 

Elle partage sa passion du vivant

Marianne, apicultrice alternative et hôte WOOFingAvant qu’elle vienne vivre ici, il y a 20 ans, la campagne était à ses yeux juste un décor. Depuis, cette jeune sexagénaire trouve magique de vivre au milieu de la nature, des saisons, de cette faune et flore abondantes. Elle le ressent : tout est vivant, même sous nos pieds. La nature est selon elle un orchestre où chaque élément est intégré, imbriqué, interdépendant. Le cycle de vie est puissant et nous en faisons partie.

La fleur déploie ses pétales et son parfum pour attirer l’insecte qui va la féconder. Le cade envoie son pollen en direction de sa femelle qui aura des bébés fruits. « J’assiste à ce spectacle tous les jours, c’est régénérant. Et les abeilles, quelle source d’enseignement ! Elles forment un super organisme et agissent comme un seul être pour la même cause ». Marianne Abba intervient très peu dans leur travail. Elle plante juste des espèces aromatiques des collines (lavande, sarriette…) pour que les belles puissent butiner à proximité.

 

…et reçoit beaucoup en échange

Marianne, apicultrice alternative et hôte WOOFing 1Habitée par ce qu’elle vit, cette pédagogue ressent un vrai plaisir à transmettre cette nature aux WOOFeurs. Pas forcement en parlant mais en leur faisant découvrir l’environnement précieux qui les entoure. Eux aussi lui apportent beaucoup, « c’est un vrai échange ». L’un lui donne des idées pour son jardin potager, l’autre pour le bricolage. « En ce moment, une de mes Woofeuses me donne des cours de yoga en haut de la colline, c’est magique ».

Depuis qu’elle a adopté cette formule, elle a accueilli une trentaine de volontaires. Et ne cesse d’en refuser, faute de place. La plupart sont des jeunes qui viennent apprendre de nouveaux savoir-faire, faire un break ou chercher un bain de nature, « ils saturent de cette vie qui n’a plus de sens pour eux. Ma plus grande joie, c’est lorsqu’ils parviennent à se mettre en lien avec la nature ». ♦

 

Bonus

  • Le Chaudron des Fées – Marianne accueille les Woofeurs à partir d’une semaine, idéalement 10 jours minimum pour que les volontaires aient le temps de tout voir. Route de Saint-Zacharie, D12, Hameau de Kirbon, Trets (13). Tél. : 04 42 92 01 40

 

  • WWOOF France – Le World-Wide Opportunities on Organic Farms (WWOOF) est un réseau mondial de fermes biologiques. Créé en Angleterre en 1971, il s’est étendu dans le monde entier. Des hôtes se proposent d’accueillir des Woofeurs pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire, leur quotidien et leurs activités avec la possibilité pour ces derniers de se voir offrir le gîte et le couvert. Association à but non lucratif, 25 euros l’adhésion pour les Woofeurs (une partie sert à soutenir des projets).

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?