Fermer

Ils sont sympas avec les routiers

Par Agathe Perrier, le 24 novembre 2020

Journaliste

Photo d'illustration © Veronica538 - Wikipédia (CC BY-SA 3.0)

Une entreprise de Carpentras met ses locaux à disposition des chauffeurs routiers, privés de lieu où se reposer et se soulager à cause du confinement. Ils y trouvent toilettes, douche, micro-ondes, cafetière, canapé…, mais aussi des oreilles attentives si besoin. Un geste solidaire né grâce aux réseaux sociaux.

Ils sont sympas avec les routiersSi le trafic routier a baissé de 30% depuis la mise en place du deuxième confinement (bonus), certains professionnels continuent de sillonner les routes et autoroutes de France. Les chauffeurs routiers en premier lieu, dont le quotidien est bien chamboulé. Car les aires de repos, cafés et commerces où ils ont l’habitude de prendre une pause sont fermés. Seule exception : les relais routiers. D’abord obligés de fermer, ils ont finalement obtenu du ministère des Transports l’autorisation d’ouvrir début novembre (bonus). Reste que cela ne représente que 250 établissements à l’échelle du pays et une ouverture comprise entre 18h le soir et 10h le matin. Rien ne change donc concernant les déplacements en journée.

Touchés par ces conditions difficiles pour les routiers, Émeline Henry et Guillaume Bretillard ont décidé d’agir. Fondateurs de la marque Olive et Marius, qui propose des produits provençaux pour l’apéro (bonus), ils sont locataires d’un atelier de fabrication à Carpentras. « On a des douches, des toilettes, un micro-ondes, une machine à café et un grand parking. Tout est à disposition si jamais les routiers ont besoin de chauffer un plat ou se reposer », expose l’entrepreneure.

Pour nos amis routiers🚛, nous vous proposons:
– de venir prendre une douche🚿
– faire réchauffer vos plats dans notre…

Publiée par Olive et Marius sur Facebook Jeudi 29 octobre 2020

 

La magie des réseaux sociaux

Pendant le premier confinement, 10 à 15 chauffeurs se sont arrêtés à l’atelier. Quasiment autant depuis le deuxième. Et ce grâce à la puissance des réseaux sociaux. Émeline et Guillaume ont « posté » leur initiative sur la page Facebook d’Olive et Marius ainsi que sur des groupes réunissant des chauffeurs routiers. La magie a ensuite opéré d’elle-même. Les internautes ont relayé l’information en la partageant sur leur propre profil, créant ainsi un bouche-à-oreille virtuel. « On a eu au total 100 000 partages en seulement quelques jours », se réjouit la jeune femme, émue par les nombreux messages de remerciements reçus par la suite, aussi bien de la part d’anonymes que de chauffeurs routiers.

Une communication qui montre néanmoins des limites. Car tous les professionnels ne sont pas au courant de l’initiative carpentrassienne. Il y a quelques jours, sur un des fameux groupes Facebook de routiers, l’un d’entre eux a fait état de sa mauvaise expérience dans un établissement situé à une dizaine de minutes à peine du local d’Olive et Marius. Émeline l’a invité à venir, mais le chauffeur avait déjà repris la route. Il est au moins prévenu qu’un lieu accueillant existe à Carpentras, pour une prochaine fois ou pour en avertir ses confrères. « Il faut que l’information circule ! », incite l’entrepreneure. Marcelle prend sa place dans la boucle.

 

olive-marius-carpentras
Émeline Henry et Guillaume Bretillard © DR
La marche à suivre

Le local se trouve près du Marché Gare de Carpentras et est accessible du lundi au vendredi de 9h à 17h. « On se fera un plaisir de l’ouvrir en dehors de ces horaires, y compris le week-end », prévient Émeline. Un petit coup de fil pour prévenir et se mettre d’accord en amont et le tour est joué. Contactez Olive et Marius via sa page Facebook ou par téléphone au 07 77 28 42 01. ♦

*Tempo One, parrain de la rubrique « Solidarité », partage avec vous la lecture de cet article dans son intégralité *

 

Bonus [pour les abonnés] – Olive et Marius – Ailleurs – Le trafic routier en temps de confinement – Les relais routiers ouverts

  • C’est quoi Olive et Marius ? Il s’agit d’une marque de produits artisanaux dédiés à l’apéritif et aux aides culinaires (tartinades, chips, moutardes aromatisées, pop-corn…). Elle a vu le jour en 2017 sous l’impulsion d’Émeline Henry et Guillaume Bretillard. Son local est installé dans la pépinière d’entreprise « Ma première usine », créée par la ville de Carpentras et Provence Créative, la marque économique territoriale du Vaucluse.
  • Autre initiative solidaire – À Barbentane (Bouches-du-Rhône), un restaurateur sert des repas chauds aux routiers sur son parking. Il propose aussi l’accès à ses toilettes et ses douches. À retrouver sur sa page Facebook en cliquant ici.
  • Un trafic routier en baisse pendant le deuxième confinement, mais moins qu’au premier – D’après le suivi réalisé par le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema), le trafic routier a diminué de 21% en moyenne la première semaine du deuxième confinement (hors week-end) par rapport à la situation « avant crise » (en janvier et en février). Contre des baisses quotidiennes autour de 70% en semaine lors du premier confinement. Au niveau local, selon les données de la Dirmed (direction des routes du département des Bouches-du-Rhône), la circulation a diminué d’un tiers depuis le deuxième confinement. Elle reste néanmoins jusqu’à deux fois supérieure par rapport au premier.
  • Relais routiers ouverts – Voici la liste des 250, éditée par le site France routes.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?