Fermer

Quand le théâtre se fait la voix des laissés pour compte

Ils n’avaient pas prévu qu’on allait gagner n’est pas une pièce anodine mais une œuvre chorale, brute et poétique qui donne la parole à ceux qu’on entend trop peu – en l’occurrence les jeunes d’un foyer pour mineurs de 13 à 18 ans de la région parisienne. Des gamins en rupture, à la dérive.

Cette pièce, née des convergences de vues et d’envies de deux personnes, a été créée à la MC93, Maison de la culture de Seine-Saint-Denis. Le metteur en scène Jean-Louis Martinelli, très attaché aux œuvres qui interrogent la marche du monde, s’attelle aujourd’hui à créer un répertoire contemporain à partir d’une parole vivante. Il avait très envie de faire du théâtre avec des jeunes en grande précarité. L’auteure de la pièce, l’actrice Christine Citti (vue dans la série PJ) n’a pas hésité une seconde à se joindre au projet – elle a écrit le texte et tient sur scène le rôle de celle qui vient donner des cours de théâtre et plonge dans un monde parallèle.
En immersion dans un foyer d’accueil de Seine-Saint-Denis, l’équipe a partagé en 2018 le quotidien des jeunes résidents. Un quotidien pétri de violence ordinaire, de pudeur, mais aussi de combativité, restitué sur scène par une douzaine de comédiens. 

  • En prime, la note d’intention de Christine Citti : « J’ai écouté, regardé des jeunes mineurs dans des foyers d’accueil d’urgence. Ils racontaient ce qu’ils avaient subi, ce qu’ils subissaient. Quelques éclats. Une violence sourde. Et beaucoup d’ennui. Leurs cris, ils me les ont racontés en se vantant, en dessinant, en mentant, en chantant. Jamais en pleurant. Puis, pour leur donner la parole, je me suis autorisée à écrire. Je me suis replongée dans leurs jeunesses brisées, salies. Je me suis nourrie de leurs sourires, de mes larmes, de leurs regards. « Ils n’avaient pas prévu qu’on allait gagner » (1) c’est une phrase d’une chanson qu’ils écoutaient en boucle sur leurs portables. Cette phrase a longtemps résonné en moi. Depuis leurs naissances, quelqu’un a-t-il envisagé qu’ils puissent un jour gagner ? »

Les 4 et 5 octobre au théâtre de Châteauvallon (83) et les 8 et 9 octobre au théâtre du Gymnase, à Marseille. De 9 à 22 euros. Réservations et billetterie en ligne.

(1) C’est le titre d’un morceau du rappeur Lartiste