Fermer

Ras-le-bol des déchets marins

Par Marie Le Marois

Journaliste

Le déconfinement révèle une situation catastrophique pour la mer : pas un jour sans une plage jonchée de détritus sur les réseaux sociaux. Projet Azur mène sur le littoral des opérations de ramassage et d’identification des déchets non biodégradables. Par l’exemple, l’association espère sensibiliser le public et les industriels.

À la voir aussi en forme, on peine à croire qu’Anaëlle Marot vient de parcourir Marseille – Les Saintes-Maries-de-la-Mer à vélo. Partie de la presqu’île de Malmousque le 31 mai – où elle a ramassé canettes, mégots et sachets -, la fondatrice de Projet Azur compte rejoindre Cerbère, dans les Pyrénées, le 5 juillet. Puis relier Hyères à Menton en kayak du 19 juillet au 17 septembre. Le parcours sera jalonné par des opérations de nettoyage des plages. Cette avignonnaise de 26 ans est tenace, et pour cause : les déchets marins polluent la flore, tuent la faune et, quand ils se désagrègent en microparticules, influencent la biodiversité. « Notamment la fertilité de certaines espèces et donc la reproduction », précise Isabelle Poitou, scientifique spécialiste des macro-déchets et partenaire de Projet Azur via la plateforme ReMed Zero Plastique (voir bonus).

142 m³ de déchets au kilomètre sur les plages

Ras le bol des déchets marins 1Avec Projet Azur, Anaëlle aura ainsi sillonné toute la côte méditerranéenne, puisqu’elle a déjà effectué le tronçon Marseille-Toulon à l’automne dernier en kayak. Pendant deux mois, 500 kg de détritus ont été collectés, avec parfois l’aide d’une centaine de bénévoles qui ont vu son appel sur les réseaux sociaux. 500 kg, c’est énorme et à la fois si peu par rapport à ce qui jonche les plages. Selon MerTerre, association fondée par Isabelle Poitou, 142 m³ de déchets par kilomètre sont récupérés chaque saison sur les plages de PACA. 87 % des déchets échoués sont du plastique, 62 % des déchets échoués et flottants sont des emballages alimentaires ou liés au tabac. Le top 10 ? Les cotons-tiges, suivis des bouchons et couvercles en plastique, des mégots et filtres, des emballages….

 

Les déchets du déconfinement

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite