Fermer

Aider On se Gèle Dehors à passer la vitesse supérieure

Par Marie Le Marois

Journaliste

[au fait !] Par tous temps, l’association On se Gèle Dehors arpente les rues de Marseille pour améliorer la vie des personnes qui y vivent. Pendant le confinement, ses bénévoles n’ont pas hésité à braver le Covid-19 pour leur apporter vêtements et plats chauds.

 

Il y a des personnes qui fascinent. Dany est de celles-là. Depuis 2015, chaque semaine, toute l’année, il vient en aide aux sans-abris avec son association On se Gèle Dehors. Jamais il ne faiblit. Ce commercial à la retraite – grossiste en confiserie -, a toujours un bon mot pour ses « collègues », nom affectueux qu’il leur donne. Avec son éternel sourire, cet homme jovial prend le temps de discuter avec eux, de blaguer, de trouver des solutions à leur problème.

Dans le coffre de sa vielle voiture patientent les produits qui seront distribués tout au long de la maraude : marmite concoctée par les bénévoles – « les gentils » comme il les appelle -, repas individuels offerts par des voisins restaurateurs, produits d’hygiène, shorts, chaussettes, sacs de couchage… Un condensé d’essentiel pour les habitués de la rue. Accidentés de la vie, jeunes en rupture sociale, sans-papiers, familles précaires. Mais également habitués des squats et des logements insalubres loués par les marchands de sommeil.

 

 

Depuis cette année, ils peuvent venir chercher colis alimentaires et vêtements au local, derrière la gare Saint-Charles – une pièce mini au fond d’un parking souterrain qui prend l’eau. Le week-end, flanqué de ses « gentils », Dany enchaîne vide-greniers, ventes de plantes, de crêpes et de gâteaux pour récupérer quelques euros. Avec cet argent, il espère offrir à l’association un local plus décent et adapté, et un utilitaire sûr et optimal.

Oui mais voilà, les recettes ne suffisent pas pour permettre à l’association de passer à la vitesse supérieure. Ses amis de la Bagagerie ont été aidés par l’association Les Petites Pierres, pourquoi pas lui ? Cette plateforme de crowdfunding, dédiée aux associations qui aident les personnes vulnérables, a l’avantage de doubler les dons ♦

 

Bonus

Collecte jusqu’au 3 août ici. Exemple pour un don de 100 euros = 200 euros versés à l’association par les Petits Pierres et 25 euros pour le donateur après déduction fiscale.

 

Lire ou relire notre article, « Dany, Sara Maria et les autres »