Fermer

Coco Velten : le tiers lieu marseillais jouera-t-il les prolongations ?

Par Lucie Lanzon, le 19 juin 2021

Journaliste stagiaire

[au fait !] Déjà deux ans pour Coco Velten, tiers lieu qui mêle activités sociales, économiques et culturelles. L’occupation de ce bâtiment mis à disposition devait être temporaire. Six mois avant la fin de cette expérience, où en est-on ? 

Depuis 2019, la résidence sociale de 80 places a accueilli 135 personnes. 28 d’entre elles ont pu quitter Coco Velten pour un appartement ou autre logement. À ce jour, l’établissement héberge 79 adultes et une trentaine d’enfants. On retrouve principalement des familles, parfois monoparentales.

« Coco Velten n’est plus seulement un tiers lieu, mais un tiers quartier qui travaille en maillage avec des associations et les structures du territoire de Belsunce, en fonction des besoins du quartier », nous confie Kristel Guyon, une des co-coordinatrices. La structure a agi au niveau de la végétalisation et de la culture dans le quartier. Au niveau social avec ses résidents.

 

Le jardinage pour tisser du lien

Un projet de végétalisation a été lancé rue Bernard du Bois, avec les résidents et les habitants du quartier, afin que chacun puisse « s’approprier sa rue, tout en créant du lien social », explique Kristel Guyon. Ces ateliers consistent à verdir les espaces publics avec les habitants. Ils construisent, des jardinières, plantent des semis qu’ils mettent ensuite sous serre, sur le toit pépinière de Coco Velten. Quand les plants deviennent robustes, ils rejoignent les jardinières ou la pleine terre. 

Cette opération collective a réuni les habitants et les commerçants de la rue, le CIQ Saint-Charles, les résidents de Coco Velten, et de jeunes mineurs non accompagnés hébergés dans le foyer Chez les Cousins. L’initiative sera mise à l’honneur lors des 48h de l’Agriculture urbaine, le 26 juin, à l’occasion du festival du quartier, les Babelsunciades.

 

Une cantine sociale

En raison de la crise de Covid 19, dès le premier confinement, la cantine du tiers lieu a été mise à disposition pour de l’aide alimentaire. Au total, en lien avec le restaurant social Noga, 221 800 repas ont été cuisinés pour des personnes sans domicile fixe, distribués par le SAMU social et l’association Sara Logisol. Cette action s’est finalement pérennisée. Et la cantine est devenue une cantine sociale. Depuis sa réouverture le 19 mai 2021, une cinquantaine de repas sont ainsi produits chaque jour. 

Par ailleurs, l’hiver dernier, une opération colis alimentaire a vu le jour avec la collaboration d’autres associations comme « La Marmite Joyeuse », « Contact Club » ou encore « Le Secours populaire ». Depuis la crise, les familles sont de plus en plus nombreuses à bénéficier d’une aide. En trois mois, trois distributions ont eu lieu, ce qui équivaut à 1950 colis alimentaires. 

221 800 repas ont été cuisinés pour des personnes sans domicile fixe.

Une prolongation de l’expérimentation ?

Coco Velten est une expérimentation sur trois ans, qui devrait donc se terminer le 31 décembre 2021. Cependant, la nouvelle municipalité ne se porte plus acquéreur du bâtiment. Pour Kristel Guyon, il n’y a pas à hésiter : « Nous souhaiterions prolonger l’existence de notre tiers lieu quelques années encore ». ♦

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?