Fermer

Les grottes ornées, premières écritures de l’humanité ?

Par Paul Molga, le 18 juillet 2022

Journaliste

Dans la plupart des 350 grottes découvertes en Europe du sud, les mêmes techniques dominent le trait ©Paul Molga

Les neurosciences confirment que la réalisation des œuvres pariétales active les mêmes zones cérébrales que celles connues pour le traitement du langage écrit. Elles pourraient avoir été peintes par les premières « dynasties aristocratiques ». La preuve avec Cosquer ?

Pourquoi les hommes préhistoriques peignaient-ils les parois obscures des cavernes ? Avec l’ouverture au public de la réplique de la grotte Cosquer, la même inlassable question reprend de la vigueur.

 

Chevaux, aurochs, bisons, cervidés et… pingouins !

Les grottes ornées, premières écritures de l’humanité ? 2
L’étonnant pingouin de la grotte Cosquer ©Paul Molga

La cavité a été découverte en 1985 dans une des calanques de la côte phocéenne par le plongeur professionnel qui lui a donné son nom. Authentifiée six ans plus tard, elle a révélé un incroyable bestiaire : des chevaux, aurochs, bisons, cervidés, mais aussi des animaux marins jamais vus tels que pingouins et phoques, des représentations humaines rares, des symboles sexuels, des empreintes de mains négatives, et des signes figuratifs – rectangles, points et autres traces en zigzags. Au total, 513 figures gravées ou peintes réalisées entre -33 000 ans et -19 000 ans.

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Soutenez-nous en vous abonnant !.
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?