Fermer

Un docu plein de vie sur l’épopée marine d’enfants guéris du cancer

Par la rédaction, le 9 avril 2020

© Jean-Charles Granjon

Ode à la vie et à l’espoir

[Bref] À la fois documentaire humaniste et film d’aventure, “La Bulle Bleue” nous embarque à bord d’un voilier avec des enfants guéris d’un cancer ou en rémission. Avec un objectif : aider à sauver la biodiversité.

« En comprenant l’importance de nouer des liens authentiques avec la nature, ces jeunes franchissent une porte qui s’ouvre sur la vie. Et trouvent dans la mer une sorte de sas de décompression, explique Andréa Haug, qui a écrit et réalisé ce film. J’ai eu envie de montrer comment la mer pouvait, par sa beauté, sa richesse en espèces et son imprévisibilité, accompagner des enfants qui avaient subi un lourd traumatisme. Les aider à reprendre confiance en eux et à replonger documentaire-guerison-cancer-enfantdans la vie. J’aime à le résumer en disant qu’ils partent en mer pour mieux revenir sur terre et que ces anciens jeunes malades deviennent au final des jeunes tout court. » Pour mener à bien son projet, elle s’est rapprochée d’ÉcoOcéan Institut, une association de Montpellier qui œuvre pour la conservation des vertébrés marins en Méditerranée à travers des actions de recherche, d’éducation et d’expertise.

 

Apprendre de la mer

La caméra sensible se glisse dans le sillage de ces enfants qui quittent l’hôpital, leur famille, leurs repères. Investis d’une mission, ils vont collecter loin de chez eux des données pour mieux connaître et protéger la biodiversité marine. En somme, ils sont en quête de savoirs propices à plus d’harmonie entre l’Homme et la planète. Mais pour que l’expédition réussisse, ils doivent apprendre de la mer, d’eux-mêmes et de la vie en groupe. « S’ils réalisent peut-être mieux que quiconque que leur santé encore fragile est liée à celle de la planète, je pense que tout un chacun peut aussi se retrouver dans ce récit, car nous connaissons tous des épreuves au cours de notre vie, y compris actuellement, et nous avons tous besoin d’histoires qui nous aident, qui nous inspirent pour les dépasser », glisse Andréa Haug.

 

Se jeter à l’eau comme dans la vie

Dans le documentaire, sous la bienveillance de trois adultes et par un mystérieux processus lié à la mer, les enfants dépassent leur peur de l’eau et de leur corps abîmé. Prendre la barre du voilier pour maintenir son cap devient un délicieux moteur. Se sentir responsable des autres les projette dans de nouvelles dispositions. Observateurs ébahis de baleines et de dauphins sauvages qu’ils rencontrent pour la première fois, ils réalisent aussi la fragilité de la vie aquatique. « Qui meurt à cause de nous », constatent-ils, et qu’ils contribuent par leur mission à protéger. « La nature a besoin de nous autant que nous avons besoin d’elle. »
Comme d’autres l’ont fait pour eux, ils témoigneront de leur métamorphose pour donner l’envie à d’autres enfants hospitalisés de se jeter, comme eux, à l’eau et dans la vie.

Le tournage de ce documentaire de 52 minutes, produit par Bluearth Production, s’est déroulé en Méditerranée durant l’été 2019. À découvrir ce vendredi à 9h15 sur France 3 Paca et disponible dès à présent en replay ici.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?