Fermer

Dans le Var, les professionnels du tourisme offrent du repos à « leurs héros »

Par Agathe Perrier, le 18 mai 2020

Journaliste

Les casseroles s’activent pour aider les plus démunis 6Plus de 150 professionnels du secteur touristique du Var participent à une opération de solidarité baptisée Le repos des héros varois. Objectif : offrir des séjours et des loisirs aux salariés du département mobilisés sur « le front » pendant le confinement.

 

Ils sont des milliers de Français à être resté actifs sur le terrain, en première ligne durant le confinement. Du personnel soignant à celui des commerces alimentaires en passant par les métiers de la sécurité et du nettoyage des espaces publics. Pour les soutenir et les remercier, de nombreuses manifestations de solidarité ont été initiées partout dans le pays. Parmi eux, une opération baptisée Le repos des héros varois, lancée mi-avril par Var Tourisme, l’agence de développement touristique du département, sur le modèle d’un dispositif imaginé dès le mois de mars par son homologue des Pyrénées-Atlantiques (bonus).

« L’idée est de permettre aux professionnels du tourisme de faire un don à tous ceux qui, dans le Var, ont permis de rendre la période du confinement plus agréable. En leur offrant un séjour, un repas, une prestation de loisir ou n’importe quelle autre activité en fonction de leur domaine », explique Françoise Dumont, présidente de Var Tourisme. Les « héros » éligibles n’ont qu’à s’inscrire dans l’espoir d’en profiter (bonus). Si la chance est de leur côté. Car, engouement oblige, la demande se révèle bien supérieure à l’offre.

Dans le Var, les professionnels du tourisme offrent du repos à « leurs héros » 1

Plus de 3 000 inscrits pour 1 400 lots

La solidarité côté partenaires a été « très large » d’après cette professionnelle du tourisme : 150 professionnels varois se sont engagés à offrir une ou plusieurs prestations pour un total de 1 400 lots. Et ce dans tous les domaines, aussi bien l’hébergement que la restauration, les loisirs, les activités sportives, le bien-être ou les services.

Ghislaine Margotteau, propriétaire de la maison d’hôtes La Bastide des Pignes, dans le Haut-Var, en fait partie. Attirée par la possibilité « d’agir concrètement », elle joue la carte de la solidarité à fond. Elle propose ainsi deux lots de deux nuitées avec petit-déjeuner inclus. « Sans aucune restriction sur le moment de l’année : semaine, week-end, vacances, périodes creuses, chacun choisira la date qu’il voudra », glisse cette retraitée de la Marine Nationale. Une prestation qui reviendrait  en temps normal entre 160 euros et 190 euros selon la saison.

bastide-pignes-maison-hote-var
La Bastide des Pignes, maison d’hôtes dans le Haut-Var © DR

Les bénéficiaires ont d’ailleurs fortement répondu présent. Plus de 3 000 participations en un mois. La période d’inscription court jusqu’au 31 mai et c’est ensuite un tirage au sort qui répartira les différents lots. Ces derniers resteront valables pendant un an, afin de laisser le temps aux gagnants d’en profiter pleinement. Avec l’espoir néanmoins qu’ils soient utilisés assez rapidement.

 

Participer à la relance économique

Si le but premier de l’opération est bien de remercier ceux qui étaient « au front » durant le confinement, elle s’affiche aussi comme une façon de participer à la relance économique du territoire, fortement impacté par la crise de la Covid-19. « On suppose que les personnes qui vont profiter des lots vont également consommer à côté », espère François Dumont.

Dans le Var, les professionnels du tourisme offrent du repos à « leurs héros » 2
Le port de Saint-Tropez dans le Var © Myosotismail – Wikipédia

D’après les chiffres de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, 98% des professionnels du tourisme sont touchés par la crise liée au coronavirus, soit une perte de 4 à 5 milliards d’euros – sur un total de 19,8 milliards d’euros de recettes annuelles d’ordinaire. C’est pourquoi différentes mesures ont été annoncées dans l’optique de soutenir la filière (bonus).

Les institutions, dont Var Tourisme, misent sur le consommer local par les Provençaux pendant la période estivale pour relancer l’activité touristique sur le territoire. Entre mer, collines, villages et grandes agglomérations, il est vrai que la région ne manque pas d’atouts. Que l’on ne soupçonne parfois pas alors que l’on vit à côté. Reste à s’accommoder de l’idée que les vacances ne seront plus comme avant. En tout cas cet été. ♦

Les casseroles s’activent pour aider les plus démunis 4

.Bonus [pour les abonnés] – S’inscrire à l’opération Le repos des héros varois – Un dispositif initié par le département des Pyrénées-Atlantiques – 6,6 millions d’euros annoncés par la Région en faveur du tourisme – Nos reportages sur l’impact de la Covid-19 sur le tourisme et les vacances.

 

  • Pour s’inscrire, il suffit de remplir le questionnaire dédié en cliquant ici. Sont « éligibles » les Varois et Varoises en activité professionnelle sur le terrain durant la période de confinement et dont le travail est dans le domaine de : l’assistance sanitaire et médicale (soignants, aides à domicile…), la sécurité (policiers, gendarmes, pompiers…), les magasins d’alimentation (personnel de caisse, approvisionnement des rayons…), le nettoyage des espaces publics (personnel municipal et sociétés de nettoyage).

 

  • solidarite-confinement-pacaC’est le département des Pyrénées-Atlantiques qui, le premier, a lancé l’opération Le repos des héros, dès le 24 mars. Son agence de développement touristique s’est engagée à offrir des « bons vacances » d’une valeur minimale de 500 euros pour des séjours en Béarn et Pays basque au personnel soignant. Var Tourisme l’a dupliqué en l’élargissant à davantage de professions. Autre différence, le coût des lots est entièrement à la charge des professionnels partenaires.
.
  • Les mesures annoncées en faveur du tourisme à l’échelle régionale : dans le but de relancer l’économie touristique, la Région Paca va consacrer un budget de 2,6 millions d’euros en plus de l’enveloppe habituelle. Cela inclut notamment une campagne de communication infrarégionale et nationale de plus de 1,5 million d’euros. L’objectif est de promouvoir le territoire auprès des Provençaux et des Français pour qu’ils le choisissent comme destination de vacances pendant l’été.
    En parallèle, la Région a lancé un chéquier vacances de 500 euros en partenariat avec les Départements. Il est attribué aux salariés du secteur privé domiciliés dans la région, bénéficiant d’un quotient familial ne dépassant pas 700€ et ayant travaillé au contact direct du public durant la période de confinement. Le chéquier est à utiliser exclusivement sur le territoire provençal afin de participer à la relance de la consommation. Coût de cette opération : 10 millions d’euros, dont quatre financés par la Région.

 

  • Au niveau national, Édouard Philippe, le Premier ministre, a annoncé le 14 mai à l’issue d’une réunion avec les professionnels du tourisme, un plan « sans précédent » de 18 milliards d’euros d’engagements pour « accompagner à la fois la reprise, puis la relance d’un secteur ».

 

  • À (re)lire: notre série « Le tourisme après le corona ». Premier volet sur l’évolution de la notion de tourisme, en cliquant ici. Deuxième volet avec des solutions pour réinventer les vacances sans partir, en cliquant ici.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?