Fermer

La crise ne les a pas impactés… au contraire ! #2

Par Olivier Martocq

Journaliste

crédit photo Jean-Mary Marchal
Le Petit Futé : s’adapter et se réinventer

[Parrainé] Alors que des pans entiers de l’économie sont toujours à l’arrêt, des entreprises sans lien direct avec la santé, la logistique, tout ce qui de près ou de loin pouvait être utile durant la pandémie, bénéficient par ricochet de ce contexte inédit. Le Petit Futé a ainsi réalisé et testé avec succès des city-guides numériques de circonstance. Et gratuits.

 

La crise ne les a pas impactés… au contraire ! #2 1
Jean-Paul Labourdette et Dominique Auzias, cofondateurs du titre

Bien sûr que la crise a impacté Le Petit Futé. « Nous l’avons même été directement, avec l’impossibilité de voyager (donc arrêt de production sur l’ensemble des titres dédiés à des destinations étrangères), la fermeture des restaurants, bars, lieux de loisirs… (activité éditoriale ralentie puisqu’impossibilité pour nos auteurs de mener leurs enquêtes correctement), sans parler de la fermeture des librairies (plus de ventes directes depuis mars) et de la circulation limitée (les consommateurs ne sont actuellement pas spécialement attirés par l’achat de guides de voyage, qui plus est à l’étranger) ». Jean-Mary Marchal, responsable de la communication du groupe, s’étonne donc de figurer dans cette série volontairement positive.

Une très grande réactivité !

Mais le 7 mai, le gouvernement annonçait l’assouplissement de l’autorisation de sortie. À compter du 11 mai, elle passait du rayon d’un kilomètre autour de chez soi, à 100 km. Le premier week-end concerné, celui du 16 mai, le Petit Futé proposait déjà des guides touristiques spécifiques adaptés à ce rayon d’action. Une prouesse dans le monde de l’édition, où la publication d’un livre prend, en temps normal, plusieurs mois entre son écriture et sa parution. Jean-Mary Marchal a le succès modeste. « Nous avions toutes les informations puisque nos guides dans les villes, départements et régions concernés étaient prêts. Il s’est donc agi avant tout d’un travail de compilation et de mise en forme de données que nous possédions déjà ». Le Petit Futé ayant fait le choix d’un maintien des équipes en plein emploi, les douze guides « 100 km autour de… » ont été réalisés en un temps record. Sur le plan marketing l’opération est assurément une belle réussite.

 

Les ressources du numérique

35 000 téléchargements en une semaine, c’est du jamais vu chez cet éditeur dont les adeptes privilégient à plus de 80% les versions papier. Pour avoir un ordre d’idée, un « city guide » se vend selon les villes entre 20 et 25 000 exemplaires. Autre indicateur intéressant pour le Petit Futé, la reconnaissance de la marque mais aussi une projection sur la saison 2020. Pour cet éditeur indépendant depuis 40 ans (bonus), qui sort chaque année entre 120 et 130 titres pour la seule France, le tourisme reste un moteur : « Malgré l’appréhension et les inconnues de la règlementation. On se prépare à augmenter les tirages sur l’hexagone car la plupart des français vont passer là leurs vacances et chercher à faire de nouvelles découvertes ». Et Jean-Mary Marchal de préciser qu’à l’étranger, les deux pays pourraient avoir le vent en poupe, l’Italie et l’Espagne : « Nous allons continuer à proposer nos destinations étrangères mais à un rythme plus lent et progressif en fonction de l’évolution des réouvertures des destinations ».

 

Être capable de se réinventer !

Le rayon d’action a obligé l’éditeur à s’adapter à une nouvelle donne géographique. Il a dû tirer la substantifique moelle des informations contenues dans ses guides urbains, départementaux et régionaux. La crise ne les a pas impactés… au contraire ! #2 2Sur les thématiques même chose, les restaurant et hôtels étant fermés le focus a été mis sur la rencontre gourmande avec des producteurs amoureux des terroirs concernés. Le reste, la découverte ou redécouverte de lieux insolites ou chefs d’œuvre du patrimoine peu éloignés, a constitué une partie plus facile car préexistante, tout comme les balades sélectionnées. Sans oublier certaines enseignes propices à un shopping-souvenir (antiquaires, jardineries, etc.) testées et approuvées par les auteurs, toujours originaires des villes ou régions qu’ils mettent en avant.

Les itinéraires autour des villes que ce soit à pied, à vélo, moto ou… en voiture ont dû en revanche être actualisés pour tenir compte du kilométrage limité. Fini les kilomètres avalés autour du domicile sans rien voir. Ces guides permettent de se mettre en route vers de nouveaux horizons… Juste à côté de chez soi !

 

Douze guides

Les guides « 100 km autour de… » concernent Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse. L’ensemble de ces titres est disponible gratuitement sur toutes les plateformes de téléchargement et sur ebookfute.com

À quoi peut ressembler une start-up sociale ? 5

 

*RushOnGame, parrain de la rubrique « Économie », vous offre la lecture de l’article dans son intégralité *

 

Bonus [Pour les abonnés] – L’histoire – Les dates-clé – Le top des ventes 2020

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déja membre ? Vous connecter

S'abonner pour lire la suite