Fermer

BTP comme… Bâtis Ton Projet (dans les métiers du bâtiment)

Par Régis Verley, le 23 juin 2022

Journaliste

Bon nombre des emplois requièrent des compétences fines, des savoir-faire précis bien plus que de la force physique ©DR

C’est plus qu’un slogan : le bâtiment manque de bras. Dans un secteur réputé -souvent à tort- difficile, les entreprises peinent à recruter. Les femmes n’y représentent que 2% des effectifs, alors qu’elles peuvent y trouver leur place. Le dispositif B.T.P., lancé dans les Hauts-de-France, vise à leur en ouvrir les portes. À elles autant qu’aux hommes rebutés par l’image négative du secteur. Ici, l’acronyme BTP recouvre un projet nouveau : « Bâtis Ton Projet ».

 

Sur le panneau où elle doit assembler les tuyaux d’écoulement d’une installation, Laurie s’applique. Elle n’a donc guère le temps de répondre aux questions. « La plomberie ce n’est pas trop mon truc… », avoue-t-elle, reconnaissant s’y perdre dans les coudes à raccorder. « Pourtant, on a découvert qu’elle possédait de sérieuses aptitudes au montage de l’installation électrique. Et cela semble lui convenir », note Laurence Le Dé, la conseillère emploi à la Maison de l’Emploi de Lille qui supervise cette session.

Une formation sur la spécialité sera proposée à Laurie. Les débouchés sont nombreux en effet, et celle qui est actuellement employée au ménage des bureaux la nuit, trouvera peut-être là une nouvelle voie professionnelle.

 

Une image déformée des métiers du BTP

BTP comme... Bâtis Ton Projet (dans les métiers du bâtiment) 1
Laurence Le Dé, Conseillère Emploi et Relations Employeurs à la Maison de l’Emploi de Lille, DR

« Les femmes, ajoute Laurence Le Dé, ont souvent des compétences insoupçonnées. La vie domestique les a conduites à des savoirs en bricolage et en travaux divers. Qui peuvent les mener à des savoirs professionnels propres au bâtiment. Mais elles l’ignorent et ont trop souvent une image déformée des métiers du BTP, qui ne sont pas, loin de là, que des métiers de force réservés aux hommes ».

Le dispositif « Bâtis ton projet » a installé ses stands sur la place centrale de Mons-en-Barœul, en banlieue lilloise. La camionnette de Practee Formations a monté ses stands, directement sur la rue. Ici, on s’essaie à la peinture. Là, c’est la pose d’un carrelage qui occupe les visiteurs. Ou ce sont encore des installations électriques à raccorder ou un système d’évacuation des eaux à monter.

Sous la conduite des deux formateurs, Benjamin et Hubert, chacun et chacune s’essaie, découvre ou non ses capacités. Et l’envie de s’engager.

 

♦ (re)lire : Prouver aux filles qu’elles sont faites pour les sciences

 

Un tremplin vers une formation et un emploi

BTP comme... Bâtis Ton Projet (dans les métiers du bâtiment) 2
Le bâtiment offre de nombreux débouchés ©DR

Le dispositif BTP n’est pas une formation à proprement parler. Laurence Le Dé, chef de projet pour la métropole lilloise au sein de l’association Lille Avenirs, n’en finit pas d’énumérer les partenaires sur lesquels elle s’appuie. Ils sont effectivement nombreux. C’est la Maison de l’Emploi de Lille, avec les missions locales. Mais aussi Pôle Emploi et l’ensemble des institutions du secteur de l’insertion professionnelle (comme ici le CORIF, spécialisé dans l’insertion des femmes), qui fournissent le contingent des stagiaires, choisis parmi les demandeurs d’emploi qu’ils encadrent.

L’initiative s’appuie également sur les différents organismes de formation du secteur du bâtiment. Ils accueillent les stagiaires et leur offrent des formations adaptées afin de leur apporter le complément d’apprentissage indispensable. Les entreprises du secteur sont invitées à s’associer. À Mons-en-Barœul, ce sont par exemple deux responsables d’entreprises locales (versée dans la menuiserie pour l’un, l’électricité pour l’autre) qui participent. Ils présentent leur entreprise, leurs besoins et les emplois qu’ils peuvent offrir.

 

Loin de l’image travailleur de force

L’idée de base, c’est de faire découvrir la réalité des métiers du bâtiment, de les montrer tels qu’ils sont. Loin de l’image souvent rebutante du travailleur de force, car bon nombre des emplois requièrent des compétences fines, des savoir-faire précis bien plus que de la force physique. C’est aussi de permettre à chacun et chacune de tester ses aptitudes, ses goûts et de découvrir en soi des potentiels ignorés.

BTP comme... Bâtis Ton Projet (dans les métiers du bâtiment) 3
Les femmes ont des savoirs en bricolage et travaux divers qui peuvent les mener à des savoirs professionnels propres au bâtiment. ©DR

« Nos sessions durent un après-midi, détaille Laurence Le Dé. Nous commençons par un quizz. Ce questionnaire nous permet d’évaluer les niveaux de chacun et chacune. Ses expériences, ses difficultés, son parcours et les faiblesses à compenser pour une entrée durable dans l’emploi. » Il peut s’agir d’un besoin de formation primaire, comme apprendre à lire ou à compter. Ce peut aussi être un soutien nécessaire pour l’accès au logement, une aide à l’obtention du permis de conduire, un handicap à compenser… Ou quelque autre obstacle à surmonter.

Ce premier temps est immédiatement suivi du passage aux exercices. Sur les panneaux de Practee Formations, chacun et chacune peut s’essayer. Ici à la peinture d’un panneau, là à la pose d’un carrelage ou encore un montage électrique… Les formateurs observent, n’imposent rien, multiplient les conseils et surtout encouragent les bonnes volontés. La bonne humeur est souvent de rigueur, le plaisir d’avoir réussi un montage compliqué est valorisé.

 

♦ (re)lire : Rebondir dans les métiers du bois et du textile grâce aux ateliers Marianne

 

80% d’insertion dans le bâtiment

À l’issue de la session, un rapport sera envoyé au partenaire local (en l’occurrence la Maison de l’Emploi de Mons-Villeneuve-d’Ascq) : pour résumer le bilan des compétences et suggérer un ou des parcours de formation. Les organismes partenaires pourront, selon les situations, proposer les sessions qui conduiront les volontaires vers une compétence et, le plus souvent, vers un emploi. Le secteur du bâtiment est ouvert, et on considère d’ailleurs que 80% de ceux qui entament la démarche s’insèrent durablement.

L’expérience couvre l’ensemble de la région des Hauts-de-France. Practee Formations y trouve ses partenaires locaux avant de se déplacer à bord de sa camionnette mobile et d’installer, partout où c’est possible, les panneaux de démonstration. Au total, en un an, plus de 800 personnes, hommes et femmes, ont ainsi pu passer par le dispositif. « On estime que pour la moitié des participants, l’essai a pu se concrétiser dans une formation durable. Et dans presque tous les cas un emploi durable ». Pour les autres, c’est juste un passage. Un retour vers les organismes d’insertion pour tenter sa chance dans un autre secteur. ♦

 

Bonus

  • Financements : le dispositif BTP est co-financé par le Conseil Régional Hauts-de-France et, sur le territoire métropolitain, par la MEL (Métropole Européenne de Lille). Au niveau national, il est porté par l’Alliance Villes Emploi – réseau des Maisons de l’Emploi.

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?