Fermer

Énergies renouvelables : leur succès passe par la formation

Par Olivier Martocq, le 17 juin 2021

Journaliste

La main-d'œuvre manque dans tous les métiers liés à la transition énergétique et écologique @ Enerlis

Au pic de la crise pétrolière, à la fin des années 1970, un slogan avait fait florès : “En France on n’a pas de pétrole mais on a des idées”. Cinq décennies plus tard, les publicitaires alertés par le patronat cherchent une idée pour inciter les jeunes à se lancer dans les métiers liés aux énergies renouvelables. Car si la France est nantie en chercheurs et en ingénieurs, les hommes de terrain qui doivent mettre en place les installations font cruellement défaut. D’où l’initiative d’Enerlis qui vient d’implanter à Marseille sa treizième agence régionale. Cet opérateur de la transition énergétique se tourne vers les lycées professionnels des quartiers nord avec la volonté de lancer des formations spécifiques, destinées aux jeunes de la seconde à bac + 2. 

 

Financer, accompagner, embaucher
Énergies renouvelables cherchent main d'œuvre (désespérément)  4
« Les enseignements théoriques sont trop éloignés de nos réalités de terrain” @CFA Bretigny-sur-Orge (Facebook)

Il suffit de visiter un chantier de pose de panneaux photovoltaïques pour se rendre compte que la plupart des ouvriers sont originaires d’Europe de l’Est. C’est le fameux “ plombier polonais”, arme de propagande efficace lors de la campagne du Brexit en Angleterre ! “ On manque cruellement de main-d’œuvre dans tous les métiers liés à la transition énergétique et écologique”, constate Aurélie Gaudillère, la présidente du groupe Enerlis. “ La filière professionnelle n’est pas adaptée aux besoins des entreprises. Les enseignements théoriques sont trop éloignés de nos réalités de terrain”.

 

Un Centre de Formation des Apprentis (CFA) dédié

D’où l’idée de cette cheffe d’entreprise lauréate en 2020 du palmarès Women Equity (une des rares femmes dans ce secteur d’activité) : créer un Centre de Formation des Apprentis (CFA) pour former des jeunes à ces métiers d’avenir. “Et, au-delà, à toutes les valeurs portées par cette nouvelle économie, comme le respect des autres et de la nature”.

Via le fonds de dotation Enerlis Solidarité, l’entreprise entend financer ces formations en les adossant à des lycées professionnels. “C’est la formule la plus rapide et la plus souple”, reconnaît un spécialiste de la question, Denis Bernard, directeur coordinateur de quatre lycées professionnels privés des quartiers nord. “ Ces métiers sont en tension. Pour créer des formations initiales nouvelles spécifiques, il va falloir à l’Éducation nationale trois ans au minimum. Un CFA spécialisé sur un ou deux ans en complément d’une formation initiale existante peut être mis en place immédiatement”.

 

 

Marseille entend rattraper son retard sur les énergies propres
Énergies renouvelables cherchent main d'œuvre (désespérément)  2
Centrale solaire en autoconsommation collective sur le toit du siège d’Enerlis à Boulogne

Cette opération s’inscrit dans une stratégie offensive de l’énergéticien francilien sur Marseille. Depuis le 11 juin, la cité phocéenne est en alerte rouge pour la pollution à l’ozone. Ce premier épisode particulièrement long et précoce rappelle aux habitants qu’en matière de décarbonation et d’énergie propre, la ville a encore beaucoup à faire. Patrick Amico admet que, dans ce domaine, Marseille est très en retard sur Paris, Lyon ou encore Grenoble. “ Le soleil et le mistral nous mettent pourtant en capacité d’obtenir parmi les plus forts rendements en France dans le photovoltaïque comme dans l’éolien”. Et l’adjoint au maire chargé de la politique du logement et de la lutte contre l’habitat indigne d’évoquer un plan ambitieux de rénovation énergétique des bâtiments, initié avec un marché global de performance sur cinq groupes scolaires.

 

Cas pratique : l’appel d’offres sur les écoles

L’objectif de la mairie est que ce projet, évalué à 85 millions d’euros, soit financé à hauteur de 90% par un opérateur capable d’aller chercher tous les fonds possibles. À commencer par les subventions de l’Agence nationale pour la rénovation (Anru) ou encore des fonds de “France Relance” (lire bonus). Un modèle qui pourrait être dupliqué par la suite sur l’ensemble des bâtiments dont la ville est propriétaire. Ainsi que sur le parc de logements sociaux. Ce plan a soulevé la colère du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes (CROA PACA) et de plusieurs syndicats professionnels. Ils estiment que cette procédure, à la différence de celle des marchés publics en loi MOP (maîtrise d’ouvrage publique), est calibrée de manière à ce que seuls les grands groupes du BTP puissent y accéder.

 

 

Enerlis rebat les cartes
Énergies renouvelables cherchent main d'œuvre (désespérément)  1
Aurélie Gaudillère, la présidente du groupe Enerlis.

Dans ce contexte explosif, la candidature du groupe Enerlis n’est pas passée inaperçue. Opérateur global indépendant, présent actuellement en France et en Europe sur un millier de chantiers, cette entreprise a créé son propre écosystème. “ Les acteurs de la rénovation énergétique fonctionnent en silos, explique Aurélie Gaudillère. Notre singularité est d’être un interlocuteur unique. Nous sommes structurés en pôles d’expertise et maîtrisons ainsi toute la chaîne. Du bureau d’études à l’assistance à maîtrise d’ouvrage et la conduite de travaux. Mais aussi l’ingénierie juridique et financière – aides, tiers financements et subventions dont la valorisation des certificats d’économies d’énergie (CEE) ». La présidente du groupe conclut : « Cela nous permet d’atteindre les objectifs promis, et donc de nous engager sur les résultats”.

Pour remporter ce marché, qui sera attribué mi-juillet, l’entreprise a dupliqué la méthode déployée pour les lycées d’Île-de-France. Et constitué un groupement de PME régionales. Cet appel d’offres n’est qu’un premier acte pour Enerlis, qui mise sur l’explosion du marché photovoltaïque marseillais. Et qui gage également sur celui de l’hydrogène, dont il est l’un des acteurs via sa filiale GreenHy. ♦

 

À quoi peut ressembler une start-up sociale ? 5

 

*RushOnGame, parrain de la rubrique « Économie », vous offre la lecture de l’article dans son intégralité *

 

Bonus  

[pour les abonnés] – Enerlis en chiffres – Le palmarès Women Equity – Le fonds de dotation Enerlis Solidarité – Le plan France Relance –

  • Enerlis en chiffres. Créé en 2013, le groupe compte170 collaborateurs, 13 agences en France et dans les DROM. Il a réalisé 83 M€ de CA en 2020, en hausse de 65% par rapport à 2019.

 

  • Le palmarès Women Equity. Cet index français identifie les PME avec une gouvernance féminine dont la croissance est remarquable, parmi 30 000 PME existantes. Sur la base de profils comparables, cette étude considère que ces entreprises « féminines » surperforment, en matière de rentabilité, de l’ordre de 40% par rapport aux entreprises masculines.

Sont sélectionnées les sociétés de plus de trois ans et dont le CA se situe entre 4 et 100 M€ selon 5 critères : Croissance du CA sur la dernière année d’activité, croissance moyenne du CA au cours des 3 dernières années, croissance en valeur du CA sur la dernière année, rentabilité sur la dernière année, croissance de l’Excédent Brut d’Exploitation sur les 3 dernières années.

L’index égalité Femmes – Hommes d’Enerlis s’établit à 97 sur 100. Plusieurs femmes à des postes clés, en dehors de la présidente  : une directrice de production, une directrice du développement commercial, une directrice des opérations, une DRH, une Dircom etc. Parmi les 10 salaires les plus élevés, 40% de femmes.

 

  • Fonds de dotation Enerlis Solidarité. “Avec mon associé Thierry Martin nous avons décidé de formaliser fin 2020 les nombreux engagements d’Enerlis et d’amplifier son action en créant notre propre fonds de dotation : Enerlis Solidarité.

Ce fonds de dotation a pour objectif de donner un élan fort à la création d’un nouveau monde énergétique. Financement de formation sur les nouveaux métiers de la transition énergétique et écologique. Lutte contre la précarité énergétique et contre la surconsommation énergétique. Actions en faveur du climat. Quels que soient les moyens utilisés, Enerlis souhaite œuvrer à un avenir décarboné en plaçant l’Humain au centre du jeu. Enerlis Solidarité incarne un modèle d’inclusion qui associe les nouvelles générations (et en particulier les étudiants), les porteurs de projets isolés et les personnes les plus démunies”, détaille Aurélie Gaudillère.

 

  • Le plan « France relance ». Présenté le 3 septembre 2020, le plan France relance est une feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays. Le résultat d’une large concertation nationale mise en place pour tirer les enseignements de la crise. L’objectif : bâtir la France de 2030.Les moyens consacrés par le Gouvernement et l’Europe sont à la hauteur des enjeux : 100 milliards d’euros, soit ⅓ du budget annuel de l’État. Le plan de relance a pour vocation de susciter de nouvelles opportunités pour la jeunesse, celles et ceux qui souhaitent se reconvertir ou acquérir de nouvelles compétences. Mais, la relance est aussi sociétale, solidaire et territoriale. 36 milliards d’euros sont ainsi alloués à l’objectif cohésion du plan (emploi des jeunes, aide aux plus modestes et aux collectivités territoriales, Ségur de la santé…).

Vous rencontrez un problème ?

Nous avons apportés quelques améliorations techniques sur Marcelle.media. 

Si vous rencontrez des problèmes, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

Vous rencontrez un problème ?